Aucune image   Guild Wars 2 Collector
Version boîte

Fiche détaillée

OnlineWelten: Octobre 2009



Onlinewelten: Bonjour Ree et Eric. Les Charrs femelles n’existaient pas dans GW1 mais figureront probablement dans GW2. Où se cachaient-elles tout ce temps, et à quoi ressembleront-elles physiquement ?

Ree Soesbee: Il y aura en effet des Charrs femelles dans GW2. L’histoire des Charrs montre que dans un passé lointain, les femelles guerrières étaient aussi respectées que leurs homonymes masculins. Mais lorsque la Légion de la Flamme émergea pour unifier la race Charr, elle interdit aux femelles l’accès aux entraînements afin d’affaiblir les autres Légions. C’est pendant cette période que les femelles s’entraînèrent en secret, se transmettant les techniques de combat de mère en fille et risquant à chaque moment de terribles souffrances, voire même la mort, si elles étaient surprises avec une arme entre les mains. Il faudra attendre la révolte Charr, quarante années après la chute d’Ascalon, qu’une femelle du nom de Kalla Scorchrazor mène une rébellion qui fit doubler les rangs des opposants de la Légion de la Flamme. C’est leur courage qui, au final, libéra les Légions de la domination des Shamans.

Onlinewelten: Les Sylvaris naissent d’un arbre et ne peuvent avoir d’enfants. Néanmoins, nous avons pu voir des images de mâles Sylvaris. Comment expliquer cela ?

Ree Soesbee: Les Sylvaris mâles et femelles descendent chacun du « Mother Tree ». Les Sylvaris ne peuvent avoir d’enfants ? Cela est difficile à dire pour le moment, de même qu’on ne sait pas encore si, et à quel âge, ils meurent de vieillesse. Leur existence en Tyrie est trop récente pour avoir la réponse à ces questions.

Onlinewelten: Pouvez-vous nous parler des Sylvaris maléfiques, la Nightmare Court (ndt : Cour des cauchemars ?) ?

Ree Soesbee: La Nightmare Court est comparable à la Cour Unseelie (ndt : fées maléfiques du folklore écossais). Ils sont maléfiques, comme beaucoup d’autres créatures dans Guild Wars, mais sont intelligents et rationnels. Ils sont convaincus de la justesse de leurs idéaux et veulent à tout prix convaincre le reste du peuple Sylvari. Comme nous l’avons déjà expliqué, le Rêve a deux penchants mais n’est jamais complètement bon ni mauvais en soi. La Nightmare Court est attirée par le côté mauvais du Rêve et cherche à en comprendre les subtilités. Ils pratiquent des rituels corrompus, leurs manières nobles sont perverties. Leurs tournois cruels dépravent l'esprit noble des Sylvaris. (ndt: en rouge, traduction approximative due à une phrase difficile à saisir)

La Nightmare Court ne se considère pas comme perverse et certains de ses membres ne se voient pas comme mauvais. Ils ne font que suivre le penchant sombre du Rêve et explorent les méandres de l’âme des Sylvaris. Et si les enseignements posthumes de Ventari se révélaient n’être qu’une influence extérieure, détournant la race des Sylvaris de leur réelle identité ? La Nightmare Court pense qu’il faut prêter attention à chaque aspect de leur âme et de la nature, même ceux qui sont horribles et mauvais. Ils y décèlent des secrets et des révélations que les autres Sylvaris sont trop nobles (ou trop apeurés) pour trouver.

Onlinewelten: Une interview récente décrit les Sylvaris comme étant très attachés aux différentes saisons. Cet aspect aura-t-il une importance en jeu ? Les personnages seront-ils différents la saison pendant laquelle ils ont été créés ?

Eric Flannum: Les saisons ont une importance primordiale pour les Sylvaris et donc pour les joueurs. Nous ne garantissons rien concernant des pouvoirs spécifiques, mais la saison de naissance d’un personnage est l’un des aspects qui le différenciera par rapport à un autre.

Onlinewelten: Cela est-il aussi prévu pour les autres races ?

Eric Flannum: Chaque race sera dotée de facteurs qui affecteront l’histoire de ses personnages. Pour les humains par exemple, nous retrouverons leur héritage historique, les Norns auront leurs animaux totems, les Charrs leur Légion, les Asuras leur coterie.

Onlinewelten: L’apparence des Asuras a beaucoup évolué entre GW:EN et le trailer de GW2. Pourquoi ce changement ?

Eric Flannum: Nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’un changement d’apparence. Le design des races a été modifié pour correspondre à notre nouvelle direction artistique et au moteur graphique de GW2. Cela dit, les joueurs n’ont vu qu’une petite quantité de visuels en ce qui concerne les Asuras jouables. Nous sommes persuadés que les fans des Asuras y trouveront leur compte, ils prendront chacun un aspect physique différent qu’ils s’approprieront.

Onlinewelten: Les Kodans sont-ils une sous-espèce des Norns ou sont-ils classifiés à part ? Ils semblent vivre sur un vaisseau-iceberg, cela signifie-t-il qu’ils sont nomades ?

Ree Soesbee: Les Kodans ne sont pas des Norns. Ils ne peuvent se transformer, l'aspect physique que vous voyez est leur apparence réelle. Cependant, certains érudits prétendent que les deux races ont une partie de leur histoire en commun.

Les grands sanctuaires kodans sont mobiles. Mais l’arrivée du dragon Jormag dans le grand nord a provoqué le gel de mers, les poussant plus près des ports des Cimefroides. Ils ne peuvent retourner dans leurs océans arctiques de peur que le dragon ne les anéantisse.

Onlinewelten: Il semblerait que les Norns puissent se transformer en corbeaux. Sera-t-il possible de voler dans GW2 ?

Eric Flannum: Il ne sera pas possible de voler dans GW2. Lorsque nous avons réfléchi aux nouveaux endroits à incorporer, nous nous sommes dirigés vers l’exploration sous-marine car nous pouvions la rendre visuellement attractive et qu’elle est bien plus aisée à prendre en main que sur les autres jeux. L’exploration sous-marine ajoute un vaste terrain de découverte qu’il nous faut encore peupler, et cela apporte également des challenges sur les plans techniques et artistiques. Nous avons donc préféré nous en tenir à cela.

En fait, les Norns ne se transforment pas véritablement en corbeau mais plutôt en mi-Norn, mi-corbeau. Malheureusement pour eux (et d’ailleurs pour tout le monde), ils ne peuvent voler sous cette forme.

Onlinewelten: Pouvez-vous nous décrire succinctement les relations entre les races ?

Ree Soesbee: D’anciennes rancœurs et des valeurs opposées empêchent les alliances de se former. Les différents représentants des races ont leurs propres opinions sur la manière de faire les choses, ce qui complique encore les relations. De plus, certaines races, comme les Humains et les Charrs, continuent à se disputer à cause de leurs querelles ancestrales, même en temps de discussions de paix. Les Sylvaris, fraîchement arrivés, inspirent généralement la méfiance alors que les Asuras n’ont qu’une envie : démontrer leur supériorité intellectuelle. Les Norns, quant à eux, préfèrent honorer leurs héros que leur nation à proprement parler. Il est donc difficile pour eux de parler en tant que peuple.

Les joueurs, en arpentant la Tyrie, pourront œuvrer et entreprendre des aventures, ainsi que découvrir les merveilles du monde, avec les autres races. Peut-être y aura-t-il des mésententes entre autres problèmes, mais un Humain pourra très bien visiter la Citadelle Noire des Charrs, et les Charrs pourront circuler dans les rues de Divinity’s Reach. Chaque race se retrouvera à l’Arche du Lion, véritable havre de coopération et de paix.

Onlinewelten: Le trailer nous montre un Sylvari conjurant une créature aux allures d’arbre et les asuras entourés de golems. Ces créatures s’apparentent-elles à des familiers ? Si oui, quelles races auront accès aux pets ?

Eric Flannum: Je ne peux pas commenter la façon dont les Sylvaris utilisent cette créature dont vous parlez ni des Asuras et de leurs golems, mais en effet les races auront des capacités similaires. Par exemple, les Norns possèdent leurs changements de forme.

Onlinewelten: Beaucoup de joueurs espéraient pouvoir incarner un Nain. Pourquoi cette race n’a-t-elle pas été retenue ?

Eric Flannum: L'histoire de Guild Wars et son univers nous servent de trame pour chaque race et son évolution à venir. Les Nains ont joué un rôle primordial dans les événements passés (encore plus que ce que peuvent penser les joueurs à ce jour). Ils auront aussi leur rôle à jouer dans le futur. Le destin que nous leur avons réservé n’en faisait pas une race particulièrement intéressante à jouer dans GW2. Mais qui peut bien savoir ce que l’avenir leur réserve ?

Onlinewelten : La vidéo est ciblée sur Zhaitan. Est-ce que pour autant nous serons amenés à rencontrer les autres dragons ?

Eric Flannum : Bien que nous verrons les minions des autres dragons, la sortie initiale de Guild Wars 2 se concentrera sur Zhaitan comme principal ennemi.

Onlinewelten : Y a-t-il une sorte de hiérarchie entre les dragons ? Eye of the Noth avait donné l'impression que le vrai boss était Primordus.

Ree Soesbee : Il n'y a pas de hiérarchie. Les seuls serviteurs de Primordus sont ceux que nous avons vu dans Guild Wars : Eye of the North, connus sous le nom de Destructeurs. Primordus est également le premier dragon à s'être "éveillé" dans le monde, bien que les actions des personnages joueurs dans cette chronique repousse son réveil actuel à plusieurs générations. Les autres dragons, y compris Zhaitan et Jornag, sont des entités indépendantes, des forces de la nature puissantes et impénétrables (ainsi que totalement incontrôlables même entre eux).

Onlinewelten : Comptez-vous ouvrir Cantha et Elona dès le commencement ou réservez-vous ces continents pour de possibles futurs add-ons ?

Eric Flannum : Cantha et Elona ne seront pas explorables dans la sortie initiale de Guild Wars 2. Cela dit, je pense qu'on peut raisonnablement assumer qu'on entendra reparler un peu plus de Cantha et d'Elona dans le futur.

Onlinewelten : D'autres MMOs font une séparation stricte entre les différentes factions. Comment GW2 abordera-t-il une telle possibilité ? Sera-t-il possible à un Sylvari de jouer avec un Charr ?

Eric Flannum : C'est tout à fait possible pour une race de jouer avec n'importe quelle autre race. L'accessibilité est d'une des principales philosophies de conception dans la réalisation de Guild Wars 2. Nous avons assez rapidement pris la décision de ne pas avoir de factions restreignant quelle race pourrait jouer avec chacune des autres. Ainsi deux amis pourront toujours jouer ensemble tout en jouant la race qu'ils souhaitent.

Onlinewelten : La vidéo montre un cycle jour/nuit. Aurons-nous un rythme calqué sur 24 heures ?

Eric Flannum : Le jour et la nuit dans Guild Wars 2 ne sera pas un cycle de 24 heures. De nombreuses choses, y compris des évènements, interviendront dans le cycle jour/nuit et nous ne souhaitons pas qu'un joueur ne soit capable de voir que certains évènements lorsqu'ils se déroulent et ne jamais voir les autres.

Onlinewelten : Avez-vous prévu d'inclure des effets de météo différentes ?

Eric Flannum : Oui, nous aurons sans aucun doute des effets météorologiques. Un de nos buts est de rendre le monde aussi interactif et vivant que possible. Le temps jouera certainement sa part dans cet objectif.

Onlinewelten : A la fin de la vidéo, il semble que le Charr se transforme en une gigantesque créature enflammée. Est-ce que ce sera une aptitude utilisable par les joueurs ?

Eric Flannum : Le Charr que nous voyons à la fin de la vidéo est un membre de la Légion de la Flamme. Il utilise une compétence à laquelle les joueurs n'auront pas accès. Ceci étant dit, les joueurs auront accès à des compétences qui seront aussi "flashy" que celle qu'il utilise.

Onlinewelten : Il y a eu des réactions considérables sur le fait que les armes à feu ne s'intègrent pas dans une idéologie fantasy. N'avez-vous pas eu de scrupules à les y introduire ?

Eric Flannum : Cette réaction reste actuellement quelque chose qui nous a quelque peu surpris. Le monde de Guild Wars a une tradition d'utilisation de "poudre noire", allant des tonneaux de poudre utilisés pour exploser les grandes portes dans Prophecies jusqu'aux feux d'artifices et les canons sur les tortues géantes dans Factions. Nous pensions que c'était une évolution naturelle tout au long des 250 années de nos races qui ont forcément fait des progrès technologiques. Ceci étant spécifiquement vrai pour les Charrs qui ont été pionniers en matière de technologie depuis qu'ils ont dépassé la notion de dieux et ont considéré l'usage de la magie comme une faiblesse.

Onlinewelten : Les joueurs seront capables d'explorer des zones sous-marines. Avez-vous planifié des donjons spéciaux jouables sous l'eau ?

Eric Flannum : Presque tous nos donjons possèdent des zones subaquatiques et quelques uns d'entre eux ont en fait une grande partie de leur exploration dans ce cas. Nous avons une approche sur l'exploration sous l'eau comme un outil supplémentaire pour faire des environnements variés et intéressants. Ainsi nous l'utilisons lorsqu'elle semble appropriée au regard de la configuration et de la situation.

Onlinewelten : Y aura-t-il des compétences spécifiques ou des techniques comme prérequis pour pouvoir jouer sous l'eau ?

Eric Flannum : Il y aura un item consommable qui permettra aux joueurs de respirer sous l'eau. Cela donnera une longue période de temps et sera très simple à récupérer. Nous avons pris cette décision parce que nous voulions que l'exploration sous l'eau soit très facile d'accès pour tous les joueurs.

Onlinewelten : Quelle sera l'étendue de la Tyrie dans Guild Wars 2 ? Et que dire à propos des distances entre les différents lieux ?

Eric Flannum : La Tyrie dans Guild Wars 2 couvrira une zone clairement plus grande que celle de Guild Wars. Pour autant il y aura plus d'endroits jouables dans chaque zone. Le monde de Guild Wars 2 ne sera pas seulement le monde le plus vaste que nous ayons créé jusqu'à maintenant, mais il sera aussi bien plus dense en matière de choses à voir et à faire. D'aussi loin que nos distances entre les lieux aillent, nos cartes sont bien plus grandes qu'elles l'était dans le Guild Wars originel. Les joueurs seront toujours capables de voyager sur de longues distances entre des zones voisines.

Onlinewelten : Est-ce que les cultes des Charrs joueront un rôle dans GW2 ? Qu'en est-il des Nains restants ?

Ree Soesbee : Les Charrs ont changé assez radicalement depuis le Guild Wars initial, ils ont rétabli leurs Légions et leur culture originelle. La Légion de la Flamme, dirigée principalement par les chamans qui étaient en faction pendant la Fournaise existent toujours mais ils ont été mis en disgrâce par les autres légions.

Les Nains ont quitté la surface de la Tyrie pour chasser Primordus et les Destructeurs qui résident sous la terre. Il n'y a plus d'activité Naine en Tyrie, les joueurs pourront interagir avec eux mais les autres n'en auront pas entendu parler depuis des générations. Ils ne sont devenus guère plus qu'une légende pour les autres races qu'ils ont laissées derrière eux.

Onlinewelten : Est-ce que les classes auront des classes identiques ou similaires ? A quel point les différences entre les races seront-elles prononcées ?

Eric Flannum : Nous n'avons pas mis en place de restrictions basées sur la race. Nous avons travaillé d'arrache-pied pour s'assurer que les races semblent vraiment différentes les unes des autres tout en permettant qu'un guerrier Asura soit aussi efficace qu'un guerrier Norn.

Onlinewelten : Est-ce que la télépathie des Sylvaris aura un quelconque intérêt ?

Eric Flannum : Les Sylvaris n'auront pas une télépathie contrairement à ce que l'on peut penser. A la place, ils auront une empathie raciale, une sensation des émotions des autres membres de leur race d'une manière plus abstraite. Ils ne seront pas capable de communiquer directement de l'un à l'autre sans l'usage de la parole. Cette sensibilité empathique aura en fait un effet sur le jeu pour les joueurs Sylvaris.

Onlinewelten : Trouverons-nous beaucoup d'éléments d'Utopia dans Guild Wars 2 ? (N.d.T. : Utopia était à l'origine le 4ème chapitre de Guild Wars qui n'a finalement jamais vu le jour, seulement en partie dans l'extension Eye of the North).

Eric Flannum : Il y a certainement quelques éléments qui ont fait leur chemin depuis Utopia jusqu'à Guild Wars 2 mais ils sont très différents par rapport à la manière dont ils avaient été conçus à l'origine. Par exemple, le système d'évènements était une fonctionnalité qui avait été imaginé pour faire ses débuts dans Utopia. D'autres choses ne lui ont pas survécu, comme par exemple le Chronomancer (Chronomancien) qui ne fera pas son apparition dans Guild Wars 2.

Onlinewelten : Est-ce que les dieux retourneront un jour en Tyrie ?

Ree Soesbee : Les Humains vénèrent encore leurs Six Dieux avec dévotion, en dépit du fait que les dieux n'aient plus de mainmise active sur la destinée de la Tyrie. Ont-ils véritablement quitté ce monde ? Sont-ils encore là pour regarder mais ont choisi de ne pas répondre directement aux prières ? Voici les questions que les gens de la Côte des Divinités débattent jour après jour. Seuls les dieux eux-mêmes possèdent la véritable réponse : à leurs questions, et aux vôtres.

Source OnlineWelten

Cet article a été vu 3121 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels