Aucune image   Guild Wars 2 Standard Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

Le langage et l'Alphabet dans Guidwars


Matthew Medina, créateur de contenu nous parle de l'Alphabet de Guild Wars

Tout d'abord, laissez-moi me présenter. Mon nom est Matthew Médina et je suis l'un des créateurs de contenu d'ArenaNet, ce qui consiste juste à dire de façon fantaisiste que je suis une des personnes qui créent "des trucs cools pour les joueurs." J'aimerais profiter de cette occasion pour parler aux joueurs de l'une des choses sur lesquelles moi et un certain nombre d'autres membres de notre équipe travaillons pour être en mesure de donner aux joueurs "les trucs cools" mentionnés ci-dessus.

J'espère que tout le monde a remarqué qu'ArenaNet est très très occupé à concevoir un jeu incroyable avec Guild Wars 2, et j'espère que tout le monde a aussi remarqué la récente tendance qu'ont certains membres de l'équipe à plus communiquer directement avec nos fans sur le jeu et de son développement ici-même sur ce blog.
Dans le cadre de notre effort continu visant à lever le voile sur certains des aspects du développement de Guild Wars 2 je voulais donner à chacun quelques détails sur l'un des moyens nous permettant d'injecter de manière subtile, mais très gratifiante, des éléments de connaissance dans le jeu.
Je veux parler plus précisément des langages écrits de la Tyrie et comment ils seront utilisés dans Guild Wars 2.

Bien sûr, il ne peut pas être aussi dramatique que notre système d'événements dynamiques, ou aussi sexy que les scénarios personnalisables de l'histoire personnelle, mais en tant que grand admirateur des anciennes traditions et scénarios dans les jeux (et je suis grand accroc et fier de l'être), c'est un sujet qui me tient à cœur.

Les systèmes de langage dans Guild Wars 2 ont des origines profondes en provenance du Guild Wars et de ses campagnes ultérieures.
J'ai une passion pour la création de langues et de symboles et, en tant que membre de l'équipe artistique de Guild Wars: Prophecies, j'ai pris l'initiative de concevoir une écriture runique simple pour une carte que j'ai créée pour l'après-Fournaise d'Ascalon.
Je ne m'attendais pas vraiment à ce que quelque chose en sorte, mais à ma grande surprise, certains joueurs ont trouvé la carte dédiée, et en travaillant ensemble, ils ont traduit les runes et découvert l'alphabet que j'avais utilisé (un dérivé d'ancien phénicien). J'ai été incroyablement flatté qu'un certain nombre de joueurs étaient pris d'un tel intérêt pour quelque chose dont j'étais aussi passionné.
Inspiré par cela, j'ai créé d'autres alphabets et systèmes d'écriture pour les campagnes ultérieures. Et effectivement, des groupes de joueurs ont focalisé toute leur attention à déchiffrer les nouvelles langues.

Lorsque nous avons commencé le développement de GW2 (et grâce en partie à l'enthousiasme incroyable de nos passionnés des traditions) j'ai su dès le départ que je désirais avoir un système d'alphabets complètement intégrés au jeu, qui incluraient tous les langages écrits dont nous disposions déjà, plus quelques nouveaux. Après en avoir parlé avec nos designers et nos auteurs, qui étaient vraiment excités par cette possibilité d'immersion, je me suis mis au travail en rassemblant les alphabets existants, en en fabriquant de nouveaux, et en établissant les lignes directrices des langages que les joueurs découvriront dans GW2.

Un ensemble récent de captures d'écran a montré aux joueurs une première idée de ces efforts, en présentant des exemples d'écriture sur une pancarte de restaurant et sur une banderole de carnaval. Cependant, ce que nous avons montré sur ces captures d'écran n'est que la partie visible de l'iceberg. Les alphabets traduisibles, anciens comme nouveaux, seront omniprésents en Tyrie !

Lorsque vous parcourez les étals des marchands de Divinity's Reach, toutes sortes de panneaux et d'affiches attireront votre attention, le stand de barbe à papa ou le marchand de potions annonceront leurs promotions. Tandis que vous pénètrerez au plus profond des ruines du Vieil Ascalon, vous pourrez trouver des runes abimées racontant les exploits héroïques du temps passé. Dans un laboratoire de Rata Sum, vous pourrez trouver des notes recouvertes de formules mathémagiques terriblement compliquées, écrites par un élémentaliste Azura fou. Vous pourriez même être le premier à découvrir un ancien dialecte oublié jusqu'à ce jour.
Serez-vous celui qui le traduira ?

En plus des runes Ascaloniennes de GW: Prophecies, des logogrammes de GW: Factions, et des écritures Asuréennes de GW: Eye of the North, les joueurs auront l'opportunité de lire et de traduire des exemples de deux nouveaux systèmes d'écriture dans GW2. Le Nouveau Krytien, qui est l'alphabet le plus courant à l'époque de GW2; c'est l'alphabet que nous avons utilisé pour rédiger les panneaux vus dans les captures d'écran récentes (voir ci-dessous pour l'histoire de ce nouvel alphabet). L'autre dialecte restera secret pour l'instant, mais soyez assurés que si vous trouvez des écritures dans GW2, vous serez très certainement capables de les déchiffrer.
Ceci m'amène à un point important que vous devez connaître à propos des différents systèmes d'alphabet de GW2: leur décodage sera à 100% complètement optionnel. C'est vrai: optionnel.

Nous comprenons parfaitement qu'il n'y aura probablement qu'une petite minorité de joueurs qui participera à une activité de ce genre, mais nous croyons que tous les joueurs apprécieront ce sentiment d'authenticité que de tels détails apportent au monde, et nous espérons qu'ils partageront la passion que nous avons eue en créant un monde imaginaire riche, complet avec ses langues anciennes mystérieuses et ses systèmes d'écriture.

Nous avons établi des lignes directrices raisonnables pour l'utilisation de ces systèmes d'écriture afin que les joueurs qui aiment s'immerger dans ce type d'élément de fantaisie puissent le faire, sans pour autant créer une pression inutile sur les joueurs qui ne s'intéressent pas à ce niveau de détail.

C'est tout ce que j'ai à dire actuellement sur les systèmes d'écriture dans Guild Wars 2, mais je voudrais vous laisser un bref historique du nouvel alphabet Krytien, quelque chose qui nous espérons vous tiendra en haleine jusqu'à la prochaine mise à jour. N'hésitez pas à envoyer des questions à notre équipe communautaire.

De 1070 AE, lorsque les Charrs ont d'abord envahi les terres d'Ascalon, à 1075 AE, lorsque Kormir accéda à la divinité, les systèmes d'écriture n'étaient pas répandus dans le monde Tyrien. Parmi les royaumes humains, il n'y avait aucun effort concerté pour transmettre les connaissances spécialisées, et sans la technologie telle que l'imprimerie pour encourager chaque personne à apprendre à lire et à écrire, l'alphabétisation était seulement réservée à une poignée de chercheurs de chaque race. Par conséquent, la plupart des Ascaloniens et des Krytiens ne maitrisaient pas leur propre système d'écriture, même si ils y tenaient car faisant partie de leur histoire et de leur culture.

Lorsque les Ascaloniens arrivèrent en Kryte en tant que réfugiés, ils ont naturellement apporté leur culture avec eux. Bien que les citoyens des deux nations pouvaient communiquer verbalement en parlant la langue "commune", les tentatives de communication par voie écrite ont été pour le moins difficiles.

L'ancien Krytien utilise une série de symboles, généralement disposés verticalement, et s'apparente davantage à un syllabaire primitif qu'à un alphabet. Mais même ces symboles tombaient en disgrâce aux yeux des citoyens modernes Krytien en raison de l'utilisation intensive de la contextualisation, qui était source de confusion pour tous en dehors des plus savants. On en trouve encore sur certaines pierres de druides, sur des ruines et dans quelques autres endroits, mais pour la plupart, l'ancien Krytien est considéré comme une relique, et est inutilisé par la majorité de la population.

L'ancien Ascalonien utilise un alphabet runique simple, il était donc très polyvalent pour l'écriture et pouvait être clairement traduit. Et même si de nombreux Ascaloniens ne savaient ni lire ni écrire leur propre langue, ils la reconnaissaient et en avaient côtoyé des exemples tout autour d'eux, à la fois sur les structures contemporaines et sur des objets anciens.

L'occupation prolongée d'Ascalon par les Charrs a évidemment forcé les Ascaloniens à s'adapter et à changer pour mieux se fondre dans leur nouvel environnement. L'arrivée et l'influence ultérieure des Asuras et des Norns en 1078 AE, avec leurs propres cultures et langages, ont rendu les choses encore plus compliquées. Étant donné que ces cultures devaient apprendre à travailler et à vivre ensemble, l'un des domaines sur lesquels ils ont été forcés de s'entendre était la création d'un alphabet commun pour faciliter les traités et accords entre les diverses factions humaines, assuréennes, et norns.

L'organisation du Prieuré de Durmand est alors devenue le catalyseur principal dans la décision d'aller de l'avant pour adopter un système d'écriture unique, en permettant à ses érudits de compiler et de cataloguer leurs vastes connaissances sans qu'il soit nécessaire qu'ils maitrisent plusieurs alphabets (bien que beaucoup de leurs membres supérieurs soient multilingues afin de lire des manuscrits anciens, des ruines, et autres exemples de textes du passé).
Grâce aux efforts du Prieuré, et avec les négociations entre représentants de toutes les cultures et des races amicales de la Tyrie, il a été décidé qu'un compromis entre les différentes langues serait la meilleure solution. C'est lors d'une décision historique, où seuls les asuras exprimèrent une voie dissidente, que le nouvel alphabet Krytien est né en combinant les symboles de l'Ancien Krytien avec la facilité d'utilisation du Vieil Ascalonien, . C'était en l'année 1105 AE.

Au cours des 220 dernières années, le Nouveau Krytien est devenu le système standard d'écriture de toute la Tyrie et est largement utilisé dans tout le royaume humain, dans les collèges asura et par les Norns. Le Prieuré de Durmand visait à promouvoir l'alphabétisation et à généraliser l'utilisation de ce nouvel alphabet, de manière à ce que tous les êtres intelligents puissent lire et comprendre les mots qui apparaissent tout autour d'eux.

Aujourd'hui, à chaque citoyen de la Tyrie, indépendamment de son origine, est donné la possibilité et l'éducation nécessaire à pouvoir lire et comprendre l'alphabet du Nouveau Krytien. Même les anciens ennemis tels que les Charrs et les nouveaux alliés comme les Sylvaris ont adopté ce système de communication afin que tous puissent se comprendre et concevoir les plans de lutte contre la menace commune à laquelle ils sont confrontés aujourd'hui. Il y a eu en particulier, un apport inattendu pour le nouvel alphabet Krytien par le biais de la technologie industrielle des Charrs et ce, sous la forme de la première presse à imprimer, ce qui a changé pour toujours le langage écrit en Tyrie. Dorénavant, des livres, des panneaux, et des périodiques se trouvent à chaque coin du monde, et de nouvelles applications de l'écrit apparaissent chaque jour.

Si l'on regarde autour de soi, on peut encore voir des exemples de runes Ascaloniennes, d'anciens symboles Krytiens, et d'écriture Asuréenne dans toute la Tyrie, mais ils sont un héritage du passé. L'avenir, ou tout du moins l'avenir prévisible, sera écrit dans un unique langage, peut-être symbolisant l'unité des différentes races en un seul peuple, un peuple qui lutte pour survivre et construire un nouvel héritage.

Extrait de "diffusion de la culture contemporaine en Kryte"
écrit par Villem Caraga chercheur au Prieuré de Durmand



Source

Cet article a été vu 4283 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels