Aucune image   Guild Wars 2 Collector
Version boîte

Fiche détaillée

Source

Ten Ton Hammer: Nous savons déjà que le jeu proposera du PvE et du PvP. Une fois le niveau 80 atteint, pensez-vous que l’un de ces types de jeu sera privilégié par rapport aux autres ? Par exemple le PvP compétitif ?

Lead Designer Eric Flannum: Pas vraiment. Notre philosophie reste axée sur le fait qu’atteindre le niveau 80 puis jouer après cette limite ne soit pas ressenti comme changer de jeu. Ainsi, si vous êtes un joueur PvP, vous pouvez démarrer le Monde contre Monde avec un personnage de niveau 2 et aller jusqu’à 80 de cette manière. Si c’est votre choix, nous n’avons absolument pas l’intention de vous forcer à crapahuter dans les donjons.

Si vous êtes plutôt PvE et que les donjons vous plaisent, il y a de fortes chances que vous vous concentriez sur cet aspect du jeu. Dans ce cas, nous ne tenons pas à vous forcer à participer au Monde contre Monde en tant que contenu haut niveau. Le McM est un contenu haut-niveau en lui-même, un mode de PvP en constante évolution.

Nous avons aussi un système qui vous permet de revenir en arrière pour refaire les événements [dynamiques]. Si vous le voulez, vous pouvez retourner dans d’anciennes zones avec votre perso de niveau 80 et découvrir des endroits que vous aviez manqués. Le monde de jeu est immense, par exemple vous pouvez incarner un humain et n’être jamais allé dans la zone de départ des sylvaris. Vous pourrez y retourner à loisir, même après avoir dépassé le niveau maximum de la zone. Le niveau de votre perso sera alors réduit automatiquement et vous pourrez profiter du contenu.

Vous resterez plus puissant que la normale mais pas au point de déséquilibrer le déroulement des événements. Certains seront plus faciles mais cela vous permet de tester un événement que vous n’avez jamais fait (ou de le refaire s’il vous a beaucoup plu). Par exemple, vous pouvez retourner combattre le Destructeur. En ce qui concerne les donjons, il en existe plusieurs prévus pour le niveau 80 mais il reste tout à fait possible de refaire les autres.

En résumé, nous ne souhaitons pas forcer les joueurs à jouer différemment après le niveau 80. Vous avez le droit de profiter des modes de jeu qui vous plaisent. Vous pouvez bien sûr goûter à tout et tester par exemple le McM et voir ce que ça donne. Libre à vous d’expérimenter.

Ten Ton Hammer: Le fait de pouvoir revenir en arrière avec un niveau plus faible aura-t-il un impact sur l’histoire personnelle ? Si oui, lequel ?

Eric: Une fois le niveau 80 atteint, il y a deux approches différentes concernant l’histoire personnelle.

La première, la plus évidente, est la possibilité de créer un nouveau personnage et de choisir de nouvelles approches voire un background différent de votre perso précédent. Vous vivrez alors l’histoire d’un tout autre angle. La seconde consiste à revenir dans des zones de plus bas niveau et de comparer votre histoire avec d’autres joueurs, qui sont en train de faire du contenu auquel vous n’avez pas joué.

Si vous êtes par exemple un humain niveau 80 et que vous n’avez pas essayé le contenu côté charr, vous pouvez aller trouver un joueur charr de bas niveau et grouper avec lui. Votre niveau sera diminué en conséquence et vous pourrez l’aider dans son histoire personnelle. Cela dit, si vous voulez découvrir cette histoire par vous-même, il vous faudra créer un nouveau perso.
Notre modèle économique est tel que nous ajouterons du nouveau contenu de temps à autre avec de nouvelles portions d’histoire personnelle. A l’écran de création, nous vous poserons certaines questions qui n’auront presque pas d’impact immédiatement (elles ne vous mèneront pas à de nouveaux embranchements). Nous les avons prévues spécialement pour nous donner une liberté de manœuvre lorsque nous ajouterons du contenu.

Ten Ton Hammer: Restons sur le sujet du design... Les objets fabriqués via l’artisanat (les armures, etc.) seront-ils plus puissants que le loot normal ?

Eric: Notre philosophie est de les rendre différents mais que leur puissance reste la même que les autres objets. Admettons que vous soyez forgeur d’armure, vous pouvez créer des équipements que vous aurez envie de porter (et que les autres voudront porter aussi). Mais une fois de plus, nous ne voulons pas forcer les gens à s’engager dans cette voie. Cela signifie que des équipements puissants seront disponibles dans les donjons, via l’histoire personnelle ou encore comme butin n’importe où dans le monde. Et donc, il y aura aussi d’excellentes armures forgeables.

Notre but est que vous ne créiez jamais un objet qui finira à la poubelle. Vous forgerez toujours quelque chose qui sera utile à un joueur. Vous pourrez le garder pour vous, le mettre dans l’hôtel des ventes, créer un consommable recherché... A aucun moment vous ne créerez quelque chose juste pour monter votre compétence d’artisanat. Vous ne serez pas obligé de jeter votre objet ni de le vendre à un prix ridicule au premier PNJ vendeur que vous trouverez.

Ten Ton Hammer: Nous avons pour l’instant pu voir les humains et les charrs, qui ont l’air fantastiques. Il était simple dans le premier Guild Wars de créer ces aventures épiques qui se déroulaient sur des continents entiers. Mais avec cinq races, cela existera-t-il toujours ?

Eric: Oh oui, tout à fait. Vous pouvez vous en rendre compte en regardant la carte du jeu. Elle est plus grande que celle de Prophecies et couvre plus de zones. L’histoire est épique, il s’agit des cinq races qui finissent par s’allier, ce qui vous mène au final sur le continent d’Orr, une zone de haut niveau très sympa.

Ten Ton Hammer: Chacune des races jouables a droit à sa ville de départ. Existera-t-il une ville qui sert de point de ralliement entre les joueurs, quelque soit la race de leur personnage ?

Eric: Oui, il y a l’Arche du Lion. Les joueurs y arriveront autour du niveau 30. C’est le point névralgique du monde, un peu comme dans Prophecies. Elle est faite pour cela.

C’est une cité très cosmopolite, qui accueille chaque race et tout le monde est sur un pied d’égalité et jugé uniquement sur ses compétences. C’est intéressant. En arrivant à l’Arche, vous verrez des charrs qui travaillent avec des asuras sur des choses complètement dingues ou magnifiques, que chaque race ne ferait jamais à elle seule. C’est une ville où chacun se sent chez soi.

Ten Ton Hammer: Un autre sujet chaud du moment concerne les pierres de transmutation. Je m’abstiendrai de poser une question sur l’ampleur que pourraient prendre les microtransactions dans le jeu puisque je sais que vous n’êtes pas encore prêts à en parler. Par contre, les joueurs se demandent si elles resteront purement esthétiques ou si nous pourrons acheter des consommables et ce genre de choses.

Eric:
Je dirais que nous voulons nous limiter aux aspects cosmétiques. Cependant, les limites ne sont pas aisément définissables. Par exemple, nous trouvons que les pierres de transmutation ont une utilité purement esthétique alors que des gens pensent le contraire. C’est comme lorsqu’on parle du grind. Chacun a son avis sur ces limites.

Pour mieux cerner tout cela, je dirais que nous ne voulons pas que les gens se sentent obligés d’acheter via la boutique. Par exemple, nous avons récemment eu une question de ce genre : « Allez-vous faire des armures haut niveau laides pour nous forcer à acheter des pierres de transmutation ? ». La réponse est non, bien évidemment. Jamais nous ne ferions cela. Pour nous les pierres sont un plus très sympa, mais nous n’allons pas faire du tort au jeu pour gagner trois sous.

Nous avons déjà parlé de notre courbe de montée de niveau et nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons présenté en annonçant que nous vendrons des potions/parchemins d’expérience.

Je comprends bien que les gens réagissent sur ce sujet. On ne vous demande pas de nous croire sur parole, mais nous vous donnerons plus de détails quand nous serons prêts à le faire. J’espère vraiment que les joueurs verront notre souci d’intégrité puisque nous avons directement dit que les pierres de transmutation seront principalement acquises via la boutique. Il y a eu un grand débat en interne pour savoir si oui ou non nous devions parler des pierres de transmutation en présentant notre système d’objets, et nous avons répondu par l’affirmative. Si nous ne l’avions pas fait, nous n’aurions fait qu’appâter les joueurs sans révéler la boutique, et les gens se seraient sentis trahis. Ce n’est pas notre but.

Nous en avons donc parlé, ce n’était peut-être pas la meilleure manière de procéder, mais au moins nous n’avons pas omis la chose. J’espère que les joueurs réaliseront notre honnêteté et nous continuerons dans cette voie. Comme toujours, nous ne révélons pas de détails avant d’en être certains car nous ne voulons pas promettre quelque chose tout en sachant qu’il y a de grandes chances que cela ne fonctionne pas comme prévu. Cela nous semblerait être une trahison, ce que nous ne voulons absolument pas.

Ten Ton Hammer: Une obsession récurrente sur nos forums concerne le Prince Rurik. En entendra-t-on à nouveau parler ?

Eric: Il ne faut jamais dire jamais, mais il se pourrait que l’on n’en entende plus parler. Il est déjà revenu assez de fois, ce serait un peu méchant de le faire revenir encore. (rires) Je pense que ce sera pareil pour Gwen, mais allez savoir ?

Cet article a été vu 2562 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels