Aucune image   Guild Wars 2 Deluxe Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

Un Esprit de Légende


Par Ree Soesbee, 25 Février 2011


Survivre dans un milieu hostile


La vie dans les Cîmefroides glacées impose de nombreuses contraintes, et ceux qui choisissent d'y vivre doivent être aussi vigoureux que les montagnes elles-mêmes. Les Norns ont de nombreuses vertus, parmi celles-ci, une forte ténacité et un enthousiasme pour les défis que la vie apporte. L'une des caractéristiques fondamentales de la culture Norn est leur adoration envers les Esprits de la Nature, manifestations physiques du monde naturel. Ces esprits ne sont pas seulement sources d'inspiration, ils sont également des guides et des alliés à travers le difficile voyage qu'est la vie.

Le feu soufflait vers les cieux comme des étoiles cherchant à retourner à leur maison, haute et sombre. Mais il n'y avait pas de joie dans ce brasier, pas de célébration. Ce qui avait été un grand pavillon n'était maintenant plus qu'une petite pile de cendres blotties dans des ombres vacillantes.

"Je suis désolé, Viskar". Le vieux Skaald pose sa main sur l'épaule du jeune homme.
"Il n'y a rien que nous puissions faire. Votre père a perdu la maison, et tout ce qu'il y a à l'intérieur, dans son dernier pari avec Grimhilde. Elle a le droit d'en faire ce qu'elle veux désormais."

"Elle a triché. Elle a triché, mais je ne peux pas le prouver. Qu'en dites vous mon père, Fiach ?" Le jeune cracha les mots, mordant les syllabes tel un loup rongeant sa patte pour se libérer d'un piège. "Avait-elle le 'droit' de le tuer, aussi ?"

Le Vieux Fiach soupira. "Il a eu tord de l'attaquer. Il n'y aura pas de punition de la part de la Harde d'Hoelbrak pour les actions de Grimhilde. Tu ne devrais pas chercher à te venger d'elle, Viskar. Tu es un jeune chasseur, à peine assez âgé pour porter ta propre lame. Grimhilde est puissante, et les légendes sur sa cruauté sont racontées aux enfants et aux humains pour les effrayer." Secouant la tête, le skaald enfila un manteau en fourrure de léopard sur ses vieux os fatigués. "Mettez votre haine de côté, jeune homme. Enterez votre père. Laissez cette affaire aux corbeaux."

"Non". Viskar essuya ses larmes avec le dos de sa main, laissant des tâches de suie sur ses joues pâles. "Je suis peut-être jeune, Fiach, et peut-être inexpérimenté."

"Mais je suis encore un norn"


Ourse, Léopard des Neiges, Corbeau et Loup


Les norns croient en la force personnelle, aux victoires individuelles, et en une spiritualité à la fois primitive et complexe. Ils vénèrent les esprits de la nature, incarnés dans des animaux étant à la fois les gardiens et l'essence du monde. Nous pouvons dire qu'il y a autant d'Esprits de la Nature qu'il y a de type d'animaux basiques – un Esprit du Loup pour incarner tous les loups, un Esprit du Dolyak pour enseigner les leçons de la force et de la persévérance, et ainsi de suite. Contrairement aux dieux humains, ces Esprits de la Nature ne représentent pas des concepts nobles tels que la "Guerre" ou la "Nature", mais ils incarnent toutes les vertus complexes et les vices des animaux qu'ils représentent.


Esprits de la Nature

Par leur histoire, les quatre Esprits de la Nature les plus importants, résidant dans les Grands Pavillons d'Hoelbrak, sont : l'Ourse, le Léopard des Neiges, le Corbeau et le Loup.

Ces esprits se manifestèrent pour guider les survivants norns vers le sud après que leur terre d'origine du nord fût ravagée par le réveil du l'Ancien Dragon des Glaces, Jormag. L'Ourse est la plus vénérée de tous les esprits, et elle est vue telle une icône de force, de perspicacité, et de sagesse. Le Léopard des Neiges est un solitaire, un esprit furtif, un peu comme sa forme animale, et les norns respectent les secrets qu'elle recèle. Le Corbeau est l'incarnation de la ruse qui aime les devinettes et les jeux de mots, et le Loup est l'esprit du travail en équipe, de l'amitié, et de la famille. Les norns choisissent de suivre la voie de certains Esprits de la Nature parce qu'ils ressentent un lien de parenté avec les leçons qu'ils enseignent.

Il est important de comprendre que ce n'est pas parce-que les quatre Esprits ont collaboré ensemble pour aider les norns à survivre aux attaques de Jormag, que cela signifiant pas qu'ils – ou leurs partisans – sont toujours en meilleurs termes. Les partisans du Loup voient la furtivité du Léopard des Neiges comme de la "couardise", et les partisans du Corbeau n'inspirent que de la méfiance aux chamanes de l'Ourse. Des histoires de batailles épiques entre champions de chaque pavillon sont racontées lors d'assemblées, immortalisant dans la légende à la fois les vertus et les vices incarnés par leur esprits protecteurs.

Les étoiles au-dessus des Cîmefroides étaient glaciales et lumineuses, couronnées par l'aurore boréale iridescente dans le ciel du nord. Dans le Grand Pavillon d'Hoelbrak, un jeune se tenait debout face aux chamans et sollicitait des leçons de vengeance.

"Non", dit le chamane de l'Ourse. "Apprends la force, Viskar. Apprends la sagesse. Grimhilde ne cherchait pas la victoire. Elle cherchait l'entière annihilation de son ennemi. Je ne t'enseignerai pas le moyen de sacrifier ta vie".

"Nous sommes désolés", dirent les partisans du Loup. "Nous voudrions volontiers t'aider à venger ta famille, mais ce que tu nous proposes relève du suicide. Songe à ta meute. Si tu attaques Grimhilde, elle punira tout ceux que tu aimes."

Le Havroun du Corbeau secoua la tête lorsque Viskar demanda. "Tu ne peux même pas me dire comment elle a triché. Grimhilde est habile, et elle a toujours une surprise mortelle pour ses ennemis. Si tu n'en sais pas plus sur ce qu'elle sait faire, elle te détruira".

Viskar serra les poings. "Personne ne va donc m'aider ?"

Une ombre se déplaça dans un coin du pavillon, et des yeux jaunes brillaient. "Tu ne m'as pas encore interrogé" murmura le Porte-Parole du Léopard des Neiges, Valharantha, avec des mouvements réguliers et gracieux.

"Le Léopard des Neiges m'enseignera t-il à prendre ma vengeance ?" lui demanda-t-il. "Si je suis sa voie, me montrera t-il comment vaincre Grimhilde ?"

"Plus." Valharantha abaissa les yeux et sourit. "Elle fera de ta vengeance une légende."


Un Fardeau de Chaman


Contrairement aux humains, dont les prêtres sont vénérés pour leur dévouement à un dieu, tous les norns se sentent guidés et liés d'amitié par les esprits. Certains norns ne suivent pas une voie particulière, préférant à la place vénérer tous les Esprits de la Nature, suivant chacune des leçons qui sont applicables dans la vie de tous les jours. Ceux qui choisissent de devenir chamanes se consacrent à un territoire sacré de leur Esprit : un sanctuaire, un pavillon, ou une zone de chasse dédiée à leur Esprit de la Nature protecteur. Ils servent le peuple en tant que gardiens et professeurs, protégeant leur territoire et enseignant aux autres les leçons des esprits qu'ils vénèrent.


Chaman de l'Ours

Quatre des plus puissants et dévoués chamanes sont connus comme étant les Messagers d'Hoelbrak. Ils surveillent les quatre pavillons encadrant le hall principal d'Hoelbrak, qui furent fondés en l'honneur des esprits guidant les norns vers la sécurité. Le sage Alarrin Frostborn parle au nom du Pavillon de l'Ourse ; Moda le Noir est le savant Porte-Parole du Corbeau ; le Pavillon du Loup est gardé par un jeune orateur appelé Fastulf Jotharsson ; le magnifique et mystérieux Valharantha est le Porte-Parole du Léopard des Neiges.

Les chamanes peuvent être trouvés à travers toutes les Cîmefroides et même au-delà dans les régions éloignées, mais un type spécial de chamane connu en tant qu'Havroun est beaucoup moins fréquent. Un Havroun est le servant spécial d'un esprit, un défenseur actif et vigilant des intérêts spirituels que ce soit dans ce monde et dans le prochain. Les Havrouns ont la capacité unique de traverser physiquement les Brumes pour aller au Panthéon des Esprits, où les braves vivent pour toujours. Ils n'ont pas besoin d'ouvrir un portail ou de réussir un rituel à moins qu'ils n'emmènent d'autres individus avec eux. Seuls, ils peuvent pénétrer simplement dans le royaume des esprits, projetant leur esprit dans les Brumes aussi facilement que s'ils traversaient un feu. Il y a seulement un Havroun par Esprit de la Nature ; il peut y en avoir un autre en formation, si le Havroun actuel est vieillissant ou fatigué et qu'il se prépare pour son dernier passage vers les Brumes.


Chaman du Corbeau

Les Autres Esprits


A l'origine, les norns d'Hoelbrak vénéraient les quatre Esprits de la Nature les ayant guidé vers le sud, mais d'autres esprits existent et enseignent leurs propres leçons. Certains sont peu puissants, tels que le Minotaure, la Guivre, ou l'Aigle, et ils sont rarement vus ou appelés. Certains esprits ne sont pas doués de sensations, tels que la Montagne, le Feu, ou l'Obscurité, et sont représentés comme des défis auxquels il faut se confronter ou comme des obstacles légendaires placés sur la voie du héros, plutôt que comme amis ou guides comme le sont les Esprits de la Nature.

Il y a aussi un petit groupe d'esprits vénérés avec grande tristesse. Ces Esprits de la Nature "perdus" sont restés en arrière pour affronter Jormag. La Chouette, le Dolyak (aussi connu comme le Bœuf), l'Aigle, et le Glouton sont loués pour leur bravoure et leur sacrifice. La mort de la Chouette est connue des norns – le dernier Havroun de la Chouette l'a confirmé – mais pour ce qui est du sort final du Dolyak, de l'Aigle, et du Glouton, même les chamanes n'en savent rien. Aucun norn n'a été béni pour servir en tant qu'Havroun de ces esprits durant des générations, mais il n'est pas rare pour les esprits mineurs (ou ceux qui ne sont pas proches de ce monde) d'être sans Havroun. La seule chose de sure est que ces esprits ont fait front dans le Nord lointain et que par leur bravoure, ils aidèrent les norns à échapper aux griffes de Jormag.

Grimhilde s'agenouilla, étudiant les pistes. Elle les avait suivi depuis six jours, depuis que les skaalds à Hoelbrak chantaient la légende de Whisperclaw ; un féroce jeune chat des montagnes. Bientôt, elle défierai la bête, et -

"Grimhilde !" une voix perça depuis les flancs des montagnes. Par réflexe, elle empoigna son arme. Quelqu'un d'autre était venu avant elle ? Sa proie était-elle morte d'une autre main ? En colère, la guerrière se redressa et regarda au-dessus des rochers. Elle n'eut pas à attendre longtemps pour apercevoir son ennemi. "Qui es-tu ?" répondit-elle avec prudence, tâtant la lame de sa hache. Si ce gringalet lui a volé son trophée, elle doit le lui faire payer... dans la douleur.

"Je suis ta mort, venant à toi." Le jeune se tenait en équilibre sans effort sur une haute corniche. "Quatre ans auparavant, tu as trompé mon père sur sa vie. Je suis là pour régler sa dette."

"Je me souvient de toi maintenant." Grimhilde fit un pas en arrière, balançant sa hache d'un côté à un autre. "Ton père était une bien faible petite chose – comme tu l'es. J'aurai dû t'égorger lorsque tu n'étais qu'un enfant, mais ce vieillard m'a convaincu de ne pas le faire. Peu importe. Je vais m'occuper de toi, et quand je retournerai au Grand Pavillon, je rapporterai ainsi cette aventure à un conteur d'histoires."

Le jeune gronda, ses yeux d'un froid brillant, emplis de revanche. "Tu es venue ici pour chasser", dit-il, "mais tu es la seule à être chassée. Il faut six jours pour revenir à Hoelbrak à travers la neige et la glace, sans refuge sécurisé, ni pavillons ou campements sur la route."

"Tu pense pouvoir m'affronter ?" Dit-elle en riant. "Me tuer, moi Grimhilde la Féroce ? La plus puissante manieuse de hache de tous les norns ? Tu vas mourir, miaulant comme un chaton, jeune norn. Tu n'es pas assez puissant !"

"Tu as tout juste. Je ne suis pas assez puissant pour te faire face selon tes règles, je vais donc te faire face selon les miennes." Le jeune chasseur sourit méchamment. "Le Léopard des Neiges m'a enseigné la furtivité et le pistage. Elle m'a aussi enseigné à protéger mon esprit du sommeil. Je peux tenir cinq jours sans repos. Je mourrai après six jours, mais je le ferai si je le dois. Mais toi... toi tu dois dormir de temps en temps. Et je suis disposé à parier ma vie que tu y resteras avant moi."

Grimhilde le fixait, le sang lui montant au visage. "Tu veux me tuer dans mon sommeil ?"

"Je vais attendre jusqu'à que ma proie soit dans son état le plus faible, et ensuite je frapperai". Le jeune chasseur sourit sinistrement. "Et par le Léopard des Neiges, je jure - que jamais tu ne m'entendras arriver."


Dragon


Depuis le réveil de Jormag, il y a ceux parmi les Norns – toujours jeunes, masculins, et désireux de se prouver à eux-mêmes – qui prétendent que ce "Dragon" devrait-être vénéré parmi les Esprits de la Nature. Ils admirent la force de Jormag, sa malveillance, et sa cruauté. Ils affirment qu'en suivant la voie du Dragon, un norn peut devenir aussi invincible que le dragon lui-même. Ils regardent la légende de Jora et de son frère, Svanir, et voient celui-ci comme le premier converti au nouvel esprit. Jora, qui n'a pas accepté la bénédiction du dragon, est vilipendée parmi leur culte – comme toutes les femmes (il est intéressant de voir que Jormag ne fait pas preuve de la même partialité que ses adeptes Fils de Svanir ; il fut connu pour corrompre toutes les races et tous les sexes).

Le Dragon n'a pas réellement de chamane, ni de Havroun. Ceux qui choisissent de le suivre n'ont pas la capacité à pénétrer dans les Brumes en son nom, et ne reçoivent pas des Norns les mêmes offrandes auxquelles les chamanes des Esprits de la Nature peuvent prétendre. Un chamane du Dragon pense peut-être qu'il est spirituel, mais il sombre malheureusement dans très peu de choses. Ces défenseurs du Dragon prêchent uniquement la corruption ; ils ne confèrent que des bénédictions de corruption ; ils sont changés à jamais par Jormag. Au bout du compte, ils deviennent eux aussi des engeances de glaces et servent la bête. Ils peuvent peut-être se nommer eux-même des chamanes, mais la plupart des Norns les considèrent fous – des fous dangereux. Toujours est que la promesse du pouvoir – et le défi d'être l'un des maîtres des offrandes du dragon – continue d'attirer les arrogants.

La culture norne exacerbe l'individualité. Au sein de cette culture, on ne juge pas une personne pour les faits accomplis par le groupe auquel elle appartient, mais bien au regard de ses actions personnelles. Si trois Fils de Svanir prennent d'assaut un sanctuaire, ces trois individus seront pourchassés et punis. Cela ne signifie pas pour autant qu'un Norn revendiquant son appartenance aux Fils de Svanir sera tenu pour responsable ou traité comme un paria à cause des actions commises pas ses confrères – dans la mentalité d'un Norn, cette personne n'aura pas perpétré de tels actes, elle n'est donc en rien préjudiciable. Mais cela ne veut pas dire non plus que les Norns ignorent les allégeances ou qu'ils ne comprennent pas le danger que représente les Fils de Svanir. Tout simplement, en tant que peuple d'une même race, les Norns ne jugent pas un individu pour les péchés commis par sa tribu.

Un Norn vit et meurt à travers sa propre légende.

"Permettez moi de vous raconter une histoire." Le Vieux Fiach skaald leva les mains vers le ciel et bondit, le feu de l'assemblée crépitait. "L'histoire du héros connu sous le nom de Viskar Whisperclaw. Saluons le fils honoré ! D'un appel légitime à la rage, attaquant de l'ombre, il tua Grimhilde la traitresse. Viskar qui, en dépit de tous les dangers était prêt à donner sa vie pour réclamer la dette de sang de celui qui lui avait fait mal... "


Pavillon du Léopard

Source

Cet article a été vu 3584 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels