Aucune image   Guild Wars 2 Standard Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

Interview de Jeff Grubb sur les charrs


Par Onlinewelten

Onlinewelten: ArenaNet nous a récemment permis d'avoir une meilleure vision des charrs et le point devenu évident c'est qu'ils ont tourné le dos à la Légion de la Flamme et à leurs chamans. Cette attitude a-t-elle eu une quelconque influence sur la vie des élémentalistes et leur place dans la société?

Jeff Grubb: Non, bien que les charrs, au sein de leur société, aient une préférence pour les professions plus militaires, il n'y a pas de pénalité en jeu ou de "punition" lorsque l'on est un charr élémentaliste ou nécromant. La Légion de la Flamme est davantage condamnée pour avoir adoré de faux dieux et opprimer les autres Légions pendant de longues années que pour avoir eu un faible pour les boules de feu. La Légion de la Flamme reste la légion la plus "magique" – c'était sa grande force, et la chute de cette Légion est ce qui a en partie conduit les charrs à progresser technologiquement. Mais si les charrs apprécient toujours un des leurs capable de porter son propre poids, et bien qu'ils pourraient railler un élémentaliste pour son armure légère, ils apprécient le support d'une artillerie mobile tel que peut l'apporter une pluie de météores lancée au moment opportun.


Les charrs sont sauvages au sein des batailles mais quelqu'un doit bien être responsable des recherches et des infrastructures. Ont-ils une caste dédiée au commerce ou à l'artisanat? Est-il possible de devenir un paysan ou un savant plutôt qu'un guerrier?

Jeff Grubb: Oui, vous pouvez être un fermier ou un bibliothécaire, mais vous resterez malgré tout dans l'armée. C'est un fil conducteur chez les charrs – tout le monde sert. Votre travail peut être maître de manœuvres, ou chercheur, ou forgeron, ou encore éleveur de bétails pour les légions, mais tout cela reste une affectation militaire. Tout le monde ne sert pas au Siège de Noirfaucon, mais tout le monde peut être appelé à n'importe quel moment et assigné au combat.


Est-ce dangereux pour un humain de pénétrer dans un campement charr? Dans le premier opus, les humains étaient après tout considérés comme un repas. Les charrs mangent-ils vraiment de l'homo sapiens?

Jeff Grubb: Les humains et les charrs font une trêve, et un des points de cette trêve précise que chaque espèce est la bienvenue dans les villes de l'autre. En pratique, seules les âmes aventureuses osent marcher dans les cités des autres races. Les charrs ne mangent pas les autres races pensantes, cependant ils se feront un plaisir de vous le laisser croire si cela facilite les négociations avec vous.


Est-ce que les succès au combat ont une quelconque influence sur l'histoire personnelle d'un charr? Ses supérieurs ne risquent-ils pas de devenir méfiants vis à vis des objectifs personnels d'un joueur s'il peut s'enorgueillir de réalisations exceptionnelles?

Jeff Grubb: Oui, réussir à surmonter les difficultés fait partie intégrante de l'histoire personnelle d'un charr. Comme dans tout autre système social de type hiérarchique, il y a des supérieurs qui identifient, entretiennent et récompensent les talents prometteurs, et il y a ceux qui se sentent menacés par un jeune premier brillant qui risquerait de s'approprier leur place et les avantages afférents.


Il me semble que les joueurs peuvent choisir la légion qu'ils souhaitent lors de la création de leur personnage charr. Cette hypothèse est-elle correcte? Quelqu'un peut-il éventuellement devenir le dirigeant de toutes les légions?

Jeff Grubb: Le choix de la légion est déterminé lors de la création du personnage pour les charrs. Le Khan-Ur est le dirigeant de toutes les légions charr et cette fonction est restée vacante depuis des siècles. Le symbole du Khan-Ur est la Griffe du Khan-Ur, une arme actuellement suspendue dans le Cœur de l'Impérateur, dans la Citadelle Noire.


Quelle est la différence entre les légions? Certaines ont-elles des capacités spéciales ou des avantages par rapport aux trois autres?

Jeff Grubb: Chaque légion est connue pour une force particulière — la Légion du Fer pour sa technologie, la Légion du Sang pour son agressivité au combat et la Légion des Cendres pour sa furtivité et sa reconnaissance du terrain. Chaque spécialité influe sur les décisions des légions et sur leur place dans la société. Votre choix de légion influencera une partie de votre histoire personnelle.


Les charrs ne connaissent pas la pitié mais les humains si. Confronterez-vous les joueurs charrs à des décisions morales et, si cela est possible, au choix d'épargner des ennemis?

Jeff Grubb: Les charrs ne sont pas des brutes sans esprit, mais sont plutôt calculateurs et rusés. Si épargner un adversaire a un avantage à long terme, ils sont prêts à prendre ce risque. Si un ennemi peut être intimidé et contrôlé, il peut s'avérer plus utile que s'il est simplement un corps de plus sur un bûcher.


Est-ce que l'affinité des charrs pour l'industrie et les machines est reflétée dans leurs compétences et/ou leurs bonus. Pouvez-vous nous donner un exemple?

Jeff Grubb: Toutes les races possèdent leur propre ensemble de compétences uniques. Certaines d'entre elles sont des compétences élites, d'autres sont des compétences utilitaires. Les compétences raciales des charrs reflètent leur affinité à la technologie (appeler un barrage d'artillerie), leur ruse (sortir un pistolet caché) et leur organisation au combat (un rugissement de bataille améliorant les capacités des alliés).

Source

Cet article a été vu 2246 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels