Aucune image   Guild Wars 2 Standard Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

Des ombres sous l'eau : les kraits


Ree Soesbee, 4 Mai 2011



Depuis des siècles, des histoires se racontent au sujet de cités emplies de piliers se dressant au-dessus des flots loin en mer. Des éperons sortent des vagues, sans terre visible à l'horizon, et leurs bases s'enfoncent dans les profondeurs de l'océan ou nulle espèce terrestre ne peut survivre. Des marins perdus vivent ici, leurs navires échoués par des tempêtes. Des parapets scintillants s'élèvent, formés de bois, de verre, et de trésors de pirates longtemps considérés comme perdus en mer.

La réalité est que ces lieux existent réellement. Pourtant, tandis que les légendes les font paraître comme splendides et exotiques, la réalité est bien plus sombre. Ces "cités-piliers" sont des enclos d'esclaves, bâtis pour conserver des habitants de la terre ferme en vie au-dessus des vagues jusqu'à ce qu'ils soient requis pour un sacrifice. Ceux qui vivent là sont des créatures désespérées et au bord de la folie, qui contemple chaque jour les eaux noires et savent que leur temps viendra bientôt. Vivant de restes de poissons jetés par leurs geôliers, ils subsistent péniblement en attendant continuellement la venue d'une voile sur l'horizon priant, suppliant, et criant pour que quelqu'un vienne les sauver avant que les kraits ne reviennent.


"Des formes sombres glissent à travers les eaux, des ombres à l'intérieur des ombres des vagues. Faites attention à vos enfants s'ils marchent trop près des rives. Faites attention à vous. Bien trop ont disparu dans ces eaux, et personne n'est jamais revenu des profondeurs."
— Jarl Foxcoat, skaald norn



Les kraits sont des créatures serpentines intelligentes, qui possèdent de longues queues taillées pour la vitesse dans l'eau, mais des torses et des bras qui sont plus humanoïdes, bien qu'ils aient des écailles, des cornes, et des têtes reptiliennes. Ce sont des créatures incroyablement vicieuses, totalement désintéressées par le besoin de bien-être des autres. L'approche de la mort les transforme, les faisant rentrer dans une frénésie religieuse ; dans cet état, ils sont encore plus difficiles à éliminer.

Aussi à l'aise sous l'eau qu'à la surface, les kraits ne se sont jamais sentis menacés par une race de la terre ferme de la Tyrie. C'est peut-être pourquoi ils n'ont jamais tenté de communiquer avec les autres races. Ils n'ont pas besoin de ce que peuvent leur offrir les habitants de la terre ferme, excepté des esclaves pour leurs besoins, et des sacrifices pour leurs rituels. De toute façon, les kraits peuvent s'en emparer eux-mêmes avec une efficacité impitoyable.

Même les hyleks, pourtant amphibies, sont en désavantage lorsqu'ils combattent sous l'eau. Aucune tribu d'hyleks n'a pu opposer une quelconque force face aux kraits. Les quaggans ont été effrayés par eux, et racontent des histoires sur leurs messes monstrueuses sous les eaux. Les kraits n'ont jamais été vaincus, et eux-même pensent être invincibles. Ils sont convaincus d'être bénis et élevés : la race supérieure en ce monde.

Religion


La société kraite est sombre et fanatique. Menés par leur clergé, les Oratuss, les kraits suivent une ancienne doctrine que leur transmet leurs prophètes abyssaux et qui prédit sans cesse le retour des prophètes. La religion kraite est fondée sur de gigantesques obélisques faites en un matériau unique : une roche noire très rare qui ne se trouve qu'au fond des océans tyriens. Les kraits croient que chaque obélisque est apparue sur le lieu où un prophète a réussi son ascension vers un monde mystique, un monde au-delà du nôtre où ces prophètes sans-nom montent une armée afin d'éradiquer toutes les autres espèces. Un jour, ils reviendront et noieront la Tyrie sous les eaux d'un océan unique. Les kraits sacrifient des esclaves en signe de vénération des prophètes et pour s'assurer que ceux-ci aient des serviteurs dans leur "autre monde" mystique.


Les kraits n'ont jamais développé de langage écrit. Ils possèdent une excellente mémoire et mémorisent leurs textes sacrés. Ils sont ainsi transmis oralement par le clergé. Ces textes balayent de nombreux sujets et sont difficiles à mémoriser ; devenir un krait Oratuss est un parcours qui se prolonge toute une vie et qui requiert un dévouement à toutes épreuves. De plus, à l'insu du peuple krait, les prêtres assurent le maintien de leur pouvoir en modifiant subtilement des mots de ces énormes textes qu'ils ont mémorisés, s'assurant ainsi que les textes confirment n'importe quelle interprétation qu'ils veulent en faire.

Les historiens et érudits des races terrestres pensent que les obélisques marines ne sont pas mythiques mais qu'ils sont des monuments anciens en l'honneur de dirigeants ou de personnalités religieuses kraits. Comme les kraits transmettent oralement leurs traditions, certaines informations ont été perdues au fil des siècles. La race kraite a oublié le vrai but des obélisques et a inventé à la place une vénération mystique pour ces monuments et ce qu'ils représentent. En effet, les obélisques sont étrangement lisses et vides de symboles et ne peuvent donc pas transmettre eux-même leur histoire. Les kraits Oratuss sont ceux qui interprètent pour leur peuple la signification de ces monuments, et à cause du fanatisme de ces prêtres et prêtresses, l'histoire de la création des obélisques et de leur but initial ont été altérés à des fins religieuses.

À l'instar des obélisques, les kraits sont constants et immuables dans leurs croyances. Selon leurs légendes, toutes les races vivant à la surface ont été chassées des mers par les prophètes qui leur ont interdit d'y retourner. Bien que ces légendes semblent manifestement erronées aux autres races, les kraits refusent d'écouter les "hérésies" prononcées par les autres races ; les détruire semble un moyen bien plus efficace d'empêcher les diffamations à l'égard de la religion kraite.

Les Abysses


Les constructions kraites s'étirent du plancher de l'océan jusqu'à sa surface. Les structures sous-marines sont élaborées et associent récifs coralliens et cavernes naturelles. Les piliers géants qui indiquent les enclos à esclaves sont souvent fabriqués en bois issu de naufrages ainsi qu'en d'autres matériaux volés lors de raids sur la terre ferme. Les kraits vivent sur les sols grandioses qui gisent en profondeur, vénèrent les obélisques, et profitent des fruits de leurs chasses. Les esclaves humains ou issus d'autres races terrestres sont enfermés dans d'étroites pièces au sommet des piliers jusqu'à ce qu'ils soient mangés ou sacrifiés. Il leur est permis de faire des petits feux afin de cuire leur part de poisson, parfois la lumière de leur flamme peut être vue à des kilomètres, éloignant ainsi les bateaux qui pourraient s'aventurer dans les eaux kraites.




Écologie et société


"Soyez prudents, larves. Soyez rapides. Mais surtout, soyez cruels. Que la légende de nos faits les effraie autant que la douleur."
— Nymfassa, hypnoss krait.



Les kraits sont agressifs, vicieux et intelligents. Ils pondent des œufs et gardent leurs larves. Les mâles comme les femelles reçoivent une éducation et une formation au combat et les deux sexes peuvent accéder aux mêmes fonctions sociétales. Les kraits peuvent survivre hors de l'eau, mais ils préfèrent construire leurs cités loin en-dessous de la surface. Leurs villes sont souvent construites autour d'un ou plusieurs grands obélisques et contiennent la plupart du temps des couvoirs sous-marins, des arènes pour les gladiateurs et de longues lignes de marqueurs luminescents. Ces chemins scintillants sont même visibles pour ceux qui nagent loin au-dessus d'eux. Les kraits sont de fervents mathématiciens, employant constamment les mathématiques et la numérologie, ainsi que la magie, afin de déterminer la date du retour de leurs prophètes.

Les kraits sont très souples et sont d'excellents nageurs. Ils passent par trois stades différents au long de leur existence : une phase larvaire, une juvénile et une adulte. Les kraits larvaires sont faibles et fragiles et sont donc gardés dans ces couvoirs jusqu'à ce qu'ils maitrisent la nage et les fonctions basiques de survie. Les jeunes servent d'éclaireurs tandis que les adultes font preuve de force et de dévouement, symboles de leur race. Tous les kraits sont prêts à mourir, si nécessaire, afin d'assurer la pérennité de leur race et de ses croyances.

En coulisse


Les kraits apparaissaient dans le premier Guild Wars, et nous avions très envie de poursuivre leur histoire dans Guild Wars 2, nous en savions si peu à propos de leur histoire et de leur religion. Au fur et à mesure que nous développions les environnements sous-marins, c'était vraiment excitant de donner de la profondeur (jeu de mot prévu) à une race déjà existante.

Les kraits ont toujours été une race malfaisante. Alors que nous peinons à trouver deux facettes à chaque histoire et que nous essayons de montrer que même les races, personnages ou cultures qui sont apparemment mauvaises peuvent avoir de bonnes raisons derrière leurs actions ; les kraits ont été conçus de manière à être indubitablement méchants. Nous avons approchés prudemment leur coté religieux, en sachant que le mot "prophète" pouvait faire référence à des religions modernes. Il est important de noter que nous ne voulons surtout pas comparer le fanatisme religieux krait à une foi réelle. Les prophètes kraits sont des personnages religieux irréels inventés par une caste religieuse dirigeante afin de maintenir son contrôle sur le peuple. Aucune facette de la culture kraite n'est fondée sur des éléments du monde réel et toute ressemblance serait purement fortuite.

Les mystérieux obélisques vénérés par les kraits ont été créés à partir d'un concept art représentant de sombres colonnes en pierre dépouillée sortant de l'eau qui paraissaient plutôt insolites. Ils ont vraiment tapés dans l'œil de l'équipe de conception et on pouvait aisément imaginer comment une race peut penser que se sont de saintes reliques. Le modèle artistique de la race sur GW2 est également incroyable : vraiment limpide dans les animations et féroce dans le design. On voulait garder les types existants de kraits (les hypnoss) et également en ajouter de nouveaux. Étendre leur histoire à travers leurs cités sous-marines nous a donné une raison parfaite pour introduire de nouveaux types de kraits qui n'ont jamais été vu dans Guild Wars.



Source

Cet article a été vu 4141 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels