Aucune image   Guild Wars 2 Deluxe Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

E-sport, mode spectateur et streaming





Au cours des derniers week-ends bêta, les joueurs rejoignant une carte de PvP structuré ont pu remarquer des signes trahissant l'influence grandissante de l'e-sport. C’est le cas par exemple des tickets de tournoi obtenus en récompense lors d'une augmentation de rang. Guild Wars a toujours eu une scène compétitive florissante, après tout il s'agit d'un MMO dont le nom lui-même rappelle le PvP, et si l'on en croit le développeur Jonathan Sharp ce sera également le cas pour le second opus.

"Ce que nous voulons peut être comparé à un gigantesque iceberg" a-t-il déclaré. "Il y a des tournois gratuits que tout le monde peut rejoindre et où vous pouvez obtenir des tickets pour les tournois payants. Ceux-ci ont de meilleurs récompenses, vous pouvez par exemple obtenir des gemmes donc il s'agit plus de mettre un peu d'argent en jeu et que quelqu'un en retire des trucs sympas."

Il y aura des tournois quotidiens et mensuels ainsi que des compétitions s'étendant sur une année. Les joueurs peuvent également personnaliser leurs tournois afin de jouer avec leurs amis ou rivaux. Les tournois sont joignables instantanément avec une liste de serveurs semblable à celle des FPS. "Si nous sommes deux, nous pouvons être ajoutés à trois autres personnes, puis combattre une autre équipe en cinq contre cinq. C'est un mode sympa et nous essayons d'en agrandir la communauté."

Sharp précise qu'un mode spectateur est en chemin, bien qu'ArenaNet ne souhaite pas le dévoiler pour le moment. Le jeu a été développé avec un mode spectateur à l'esprit mais "Nous observions les sports depuis le tout début en développant Guild Wars 2. Souvent il n'y a qu'un seul élément qui attire l'oeil, la plupart du temps le ballon. Guild Wars 1 n'a jamais réellement eu ça, on tournait autour d'un point de capture et les gens s'interrompaient mutuellement ce qui fait que si vous ne connaissiez pas le jeu vous ne pouviez pas comprendre de qui se passe. Nous avons regardé League of Legends, Starcraft 2, TF2, Counter Strike et nous nous sommes dits 'qu'est ce qui les rend si bien ?'. La plupart du temps ils n'ont qu'un seul élément essentiel."




Les trois cartes PvP initiales de Guild Wars 2 sont toutes basées sur la capture et le contrôle de points en équipe. Atteignez un score suffisant et votre équipe gagne. A première vue ce n'est pas très différent des Batailles d'alliance de Guild Wars ou des Hautes-Terres Arathies et de l'Oeil de la tempête de World of Warcraft. Toutefois chaque carte a ses propres caractéristiques uniques, allant des sbires à la Dota en passant par les immenses armes de siège. Elles sont là pour ajouter une autre dimension au jeu compétitif.

"Nous essayons de rendre les choses simples à comprendre pour les nouveaux joueurs", nous explique Sharp. "Avec le mode spectateur, nous essayons de nous concentrer sur les trois points à capturer puis sur les objectifs secondaires. Puisque les objectifs sont similaires, vous n'avez pas à réapprendre les règles à chaque fois. Que vous fassiez une partie de basket entre amis, une au lycée, à l'université ou si vous jouez en tant que professionnel, vous n'avez pas besoin de réapprendre à jouer à chaque fois : les règles sont les mêmes et c'est ce que nous essayons de faire avec le mode conquête. Nous voulons le rendre semblable à un sport de sorte qu'une fois que vous en connaissez les règles de base, c'est bon, vous pouvez observer des parties en spectateur et les comprendre."

D'autre part, il y a également la conception des compétences. Sharp déclare que "Vous pouvez voir la tempête de feu tomber, personne n'a besoin de vous l'indiquer. Si quelqu'un crée un mur, vous voyez ce mur. Vous n'avez pas besoin d'expliquer qu'il gagne 7% de dégâts supplémentaire lorsqu'il frappe, vous voyez juste qu'il tient un énorme truc dans ses mains et dans le cas d'un mur de feu, il est évident que si vous tentez de le traverser vous finirez brulé."

Les joueurs de la bêta ont émis des inquiétudes quant à la grande quantité d'effets visuels lors des larges batailles et j'ai posé la question à Sharp. "Il s'agit d'un équilibre" m'a-t-il répondu, "on veut en montrer assez pour que les gens puissent comprendre, mais si on en montre trop alors les gens sont perdus car visuellement il y a trop d'informations. Nous avons pas mal d'outils afin de limiter ce genre de problèmes. Par exemple s'il y a trois ou quatre boules de feu dans votre voisinage immédiat, vous ne verrez que celles qui vous touchent le plus. C'est la même chose en Monde contre Monde, bien qu'en PvP structuré les choses ne soient pas si critiques puisque la plupart du temps c'est du cinq contre cinq."

ArenaNet voit en Guild Wars 2 la promesse d'une grande audience pour l'e-sport. "Je ne peux pas révéler trop de détails mais si vous vous baladez dans le bureau n'importe quel jour, vous verrez des gens en train d'observer en streaming. Nous observons et nous avons des projets pour pas mal de trucs."



Attirer l'attention de spectateurs implique de voir l'émergence de personnalités parmi la communauté et, selon Sharp, "La plus grande partie revient au jeu d'acteurs, à défaut d'un terme plus exact. Par exemple Kobe Bryant vient de voir son équipe renforcée par un gardien de point, Steve Nash, mais les deux ne s'entendent pas du tout. Comment ça va se passer ? Du coup maintenant j'ai envie de regarder le match."

"Nous voulons que les tournois soient un vivier où les joueurs puissent s'améliorer et devenir célèbres. Si vous regardez des streams de League of Legends, des gens comme Reginald (un joueur mid très connu) sont devenus célèbres grâce à ça et les gens adorent le regarder. La communauté sportive grandit grâce au bouche à oreille entre les joueurs et s'il rejoint une autre équipe il s'agit indéniablement d'un coup de théâtre. Tout est construit autour du sport qui n'est pas juste important dans le jeu mais aussi à l'extérieur de celui-ci."

A l'intérieur du jeu, en revanche, ArenaNet cherche des moyens pour laisser les joueurs s'exprimer et construire ce type de personnalités. Les derniers week-ends bêtas introduisaient différents types de finisseurs, coups spéciaux permettant d'exécuter un joueur à terre. Ceux-ci peuvent être obtenus grâce à la boutique en ligne ou bien en augmentant son rang.

"Les artistes se sont bien amusés avec ça", précise Sharp. "Nous offrons aux joueurs tous les avantages liés à leurs rangs mais nous avons aussi beaucoup de choses amusantes. Nous pouvons très bien proposer des choses différentes qui n'apparaissent qu'à certains moments de la saison afin de faire des trucs de manière festive. Nous avons un système très complet qui nous permet de créer à peu près tout et n'importe quoi."

Elles ne seront bien sûr pas toutes stupides. "Nous prévoyons toutes sortes de choses qui participeront à la construction du personnage", ajoute Sharp. "Des choses qu'un nécro voudraient probablement avoir mais pas un guerrier, et d'autres pour lesquelles un guerrier réagirait en se disant "C'est génial ! Ça correspond totalement à mon personnage"."

Le PvP structuré pourrait très bien finir par être l'une des clefs du succès de Guild wars 2 : nous sommes déjà impatients quant au Monde contre Monde et aux évènements dynamiques mais nous n'avons pas encore vu de MMO devenir le siège d'un véritable e-sport. C'est un élément de plus dans cette liste s'allongeant à vue d’œil des choses ambitieuses qu'ArenaNet souhaitent mettre en œuvre dans son MMO, et il sera fascinant de voir quels en seront les résultats.

Source

Cet article a été vu 2448 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels