Aucune image   Guild Wars 2 Collector
Version boîte

Fiche détaillée

Les Chroniques du Chercheur de la Flamme : les glitch dans Guild Wars 2


Elizabeth Cardy, le 22/01/13 - Massively


La semaine dernière a été le théâtre d'un afflux d'annonces dans le monde de Guild Wars 2. Entre les aperçus des prochains mois, l'annonce sur le compagnonnage et les transferts payants, un stream en direct avec les développeurs à propos des récompenses, du Monde contre Monde, et bien d'autres choses, le nombre d'informations nouvelles était ridiculement élevé.

Nous verrons les prémices de toute cette prophétie à partir du 28, quand la mise à jour de Janvier sera officiellement effectuée, et avec elle, entre autre, le compagnonnage. L'annonce du compagnonnage n'a pas reçu un accueil très chaleureux, principalement dû au fait que cela ne fonctionnerait pas entre les serveurs Nord-américains et Européens. Jusqu'à maintenant, on pouvait toujours discuter avec les personnes hébergées sur l'autre centre de données, mais on ne pouvait pas jouer avec eux sans transférer son personnage. Maintenant, vous ne pouvez toujours pas jouer avec eux sans transfert (et vous pouvez toujours leur parler), et les gens espéraient vraiment qu'il aurait été possible de faire fonctionner le système de compagnonnage entre toutes les régions. J'espère que cela se fera un jour, mais je ne vois quand même pas le compagnonnage comme une perte.

Il y a cependant beaucoup de choses à digérer avec ces annonces, donc commençons par ne pas en parler du tout.


J'avais commencé à parler du contenu de haut niveau la semaine dernière, et c'est un sujet sur lequel je veux poursuivre. Je n'ai pas vraiment planifié quoi que ce soit, je laisse cela à d'autres, mais il s'agit de quelque chose qui mérite qu'on s'y intéresse. Les donjons et les équipements sont sympas. Beaucoup de choses sont sympas en fait.

Enfin… le fait qu'il n'y ait rien de planifié au début ne veut pas dire que je ne vais pas m'en écarter pour parler d'un sujet grave et qui divise cette semaine. Je sais que vous avez tous pensé à lui lorsque j'ai prononcé le mot « grave », mais non, je ne parle pas de Trahearne. Je parle des glitch.

Plus précisément à propos des personnes qui utilisent des défauts du terrain pour « faciliter le combat » (bien que je ne sois pas sûre que ce soit le cas) et des contre-méchanismes similaires. Il est difficile de faire beaucoup d'explorations ou de runs Fractales sans tomber sur des personnes qui insistent pour sauter toute une partie du donjon jusqu'à ce qu'ils trouvent une position avantageuse à exploiter.

Pour clarifier un peu, je n'ai aucun problème lorsque l'on veut faire en sorte de simplifier les choses de manière raisonnable. Se placer dans un coin pour casser la ligne de vue afin que tous les golems dans la salle du Creuset de l’Éternité se rassemblent et ainsi faciliter leur destruction ? Très bien. Ignorer certains mécanismes des boss comme l'effigie de cristal dans la Citadelle de la Flamme et favoriser les dégâts bruts ? Mouais. Faire en sorte d'éloigner un des compagnons du boss afin de simplifier le combat ? Merveilleux. Mais j'ai tendance à voir d'un mauvais œil quelqu'un demandant à ce que l'on fasse bugger le boss ou demandant à ce que l'on se positionne à un endroit où l'on éviterait de prendre des dégâts.

D'une certaine façon, ce n'est pas sans faire penser à certains mécanismes. Dans le chemin du sous-marin du Creuset de l'Eternité, par exemple, vous pouvez vous grouper sur le Sujet Alpha et éviter ainsi toutes ses puissantes AoEs, puisqu'il ne les lancera pas sur sa position. C'est une façon d'éviter les dégâts, n'est-ce pas ? La différence, c'est qu'amener l'Alpha dans un coin pour se serrer contre lui dans une étreinte mortelle est une méthode qui utilise les mécanismes du boss, et ne les casse ou ne les annule pas.

Faire bugger, ou rusher, semble aller de pair dans l'esprit des gens. Je ne suis pas fermement opposée aux personnes qui rushent (en fait, la semaine dernière, je vous avais dit de sauter l'événement sur le pont dans la Citadelle des Flammes, et je ne reviendrai pas sur cette déclaration), mais je pense que ce n'est pas aussi bien qu'on le dit. A moins que votre groupe ne soit une machine bien huilée et que vous ayez déjà une bonne idée sur où est situé le prochain point de passage (et d'être aussi certain que vous puissiez le débloquer sans morts dans votre groupe), rusher peut vous conduire à plus de problèmes et de temps perdu que de bienfaits. Tracer votre chemin à travers un groupe de monstres que vous aviez sautés après être morts au combat est une véritable plaie, et peut mener (surtout dans un groupe de pick-up peu organisés, ce qui semble être l'unique cas où l'on insiste pour éviter à peu près tous les monstres sauf les boss) à une véritable explosion du groupe. Sans surprise, cela semble aussi favoriser l'apparition de bugs.

Prenons, par exemple, le chemin de Detha dans les Catacombes Ascaloniennes. Je sais que les personnes droites et vertueuses ont vu Detha bugger sans raison apparente. Je n'ai jamais vu de bug dans les Catacombes, jusqu'à ce que je me retrouve dans un groupe qui essayait de sauter un groupe de skelks et de limons juste avant la dernière salle, et ce bug était apparemment quelque chose que ce groupe avait souvent expérimenté. Nous avons dû recommencer l'instance deux fois avant qu'ils n'abandonnent et ne finissent par tuer ces skelks et ces limons afin de finalement compléter le donjon. Et donc, bien que le rush n'est pas, en soit, maléfique ou quoi que ce soit, c'est souvent contre-productif. Je préfère combattre deux groupes supplémentaires plutôt que d'avoir à recommencer le donjon en entier. Qui va lentement va sûrement, et tout et tout.


Enfin bon, de retour à l'exploitation des bugs : comme le fait de sauter certains passages, c'est souvent purement et simplement stupide. Il y a très peu de combats de boss fastidieux dans Guild Wars 2 (oui, je parle de toi, l'Arbre des Cauchemars), et ceux-là semblent être ceux que l'on ne peut pas faire bugger. Résultats, je vois des personnes essayer de prendre avantage des défauts du terrain, et d'utiliser le bug « vas-y que je te coince dans un pilier » sur des combats qui ne sont pas vraiment longs ou difficiles en temps normal. Le combat avec le Roi Furieux prend quelques minutes et ne pose pas de réelles difficultés pour un groupe un minimum compétent, mais certaines personnes avec lesquelles j'avais groupées l'autre jour insistaient pour utiliser le terrain sur lequel il ne pouvait pas aller. (Deux commentaires ici. Premièrement, ce n'est pas l'introduction la plus favorable au site gw2lfg.com, sur lequel j'ai entendu beaucoup de bonnes choses, mais avec lequel je n'ai rencontré que défaites et déceptions. Deuxièmement, être exclue d'un groupe dans une instance dont vous êtes l'initiateur est une source particulièrement exquise d'amusement.)

Ce n'est vraiment pas nécessaire. Je veux dire, je sais que je suis probablement d'un alignement Juste, donc il est possible que je sois têtue à ce propos, mais je suis une de ces personnes qui pensent que « le voyage est plus important que la destination ». Pourquoi faire des combats ennuyants juste pour pouvoir faire le plus de combats ennuyants dans une séance de jeu ?

Je suis sûre que cela n'a rien à voir avec « plus de combats ennuyants », mais je viens de me souvenir que j'aimerais parler de la Griffe de Jormag la semaine prochaine.

En tout cas, bonne chance à ceux d'entre vous qui vont changer de serveur à la recherche d'un nouveau foyer !

Source

Cet article a été vu 2670 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels