Aucune image   Guild Wars 2 Collector
Version boîte

Fiche détaillée

Interview de Scott McGough, Angel McCoy et Bobby Stein


Questions de la communauté espagnole concernant le lore de Guild Wars 2

Les Dragons Ancestraux

Est-ce que vous pourriez nous expliquer comment se comportent les Dragons Ancestraux entre eux ?

Les Dragons Ancestraux sont conscient de leurs présences mutuelles, comme c’est le cas lorsque deux prédateurs majeurs voient leurs terrains de chasse se chevaucher, mais il n’existe aucune information concernant un éventuel combat entre eux (ce qui rejoint le fait que deux prédateurs peuvent coexister tant qu’ils ne se rencontrent pas personnellement). Vouloir leur donner des objectifs et des réactions compréhensibles de notre point de vue de mortel est très hasardeux car ils nous sont complètement étrangers. L’une des théories actuelles les plus populaires parmi les scientifiques étudiant les dragons de la Tyrie, est que ces Dragons Ancestraux se combattraient (au moins, via leurs armées) s’ils étendaient leurs territoires dans celui des autres. Mais il est plus probable que les Dragons Ancestraux qui auraient complété la phase de « consommation » de leurs cycles de vie (repos, réveil, revendication d’un territoire, consommation de la magie, repos) auront absorbé tout la magie en Tyrie avant que cela n’arrive. On pourrait dire qu’il s’agit d’un équilibre naturel entre les prédateurs : les dragons sont séparés d’une distance suffisante et leurs réveils sont espacés d’une telle façon qu’ils sont capables de se nourrir et de retourner en phase de sommeil sans avoir à se battre les uns contre les autres pour les ressources magiques qu’ils consomment.

Quel est le processus exact par lequel quelqu’un devient corrompu par un dragon ? Est-ce qu’il existe une façon de se protéger ou de repousser la corruption d’un dragon ?

La magie que les Dragons Ancestraux utilisent pour corrompre est ancienne, puissante, de sorte que même les plus grands esprits magiques de Tyrie peinent à la comprendre. Il existe des sorts qui pourraient nettoyer avec succès un être vivant de sa corruption (cf. le chemin des Oubliés dans la Cité en Ruine d’Arah, ou l’apogée de la campagne du Pacte à Orr) mais ils ne sont pas encore bien compris, demandent des ressources considérables pour être lancés, et cela doit être fait à un emplacement géographique particulier, donc ils ne sont pas accessibles à n’importe qui.



Presque deux ans ont passés depuis la mort de Zhaitan et le processus de purification commencé par Trahearne, et pourtant, Orr n’a pas changé d’un iota. La région est-elle en train d’être lentement purifiée, ou bien reste-t-il des serviteurs encore assez puissants pour, d’une façon ou d’une autre, contrer le processus ?

Orr est en train d’être lentement purifiée par le sort de purification de Trahearne ; mais cela prendra du temps, car Orr a absorbé la corruption de Zhaitan pendant des siècles. Même si Zhaitan n’est plus là en personne, son influence et les effets de sa présence sont encore visibles à Orr, et ses serviteurs servent encore activement ses desseins.

La Magie en Tyrie

D’un point de vue roleplay, est-ce que l’efficacité des soins magiques dépend de la connaissance que possède le lanceur de sorts concernant l’anatomie du patient ? Et qu’en est-il de l’état du soigneur (empoisonné, blessé, confus…) lorsqu’il essaie de se soigner ou de soigner les autres ?

Les aptitudes magiques d’une personne et son expérience pratique d’un sort de soin donné est bien plus importante que sa connaissance de l’anatomie du patient ou son état physique actuel. Un soigneur blessé/empoisonné/etc. aura plus de mal à mobiliser les ressources physiques et mentales nécessaires pour lancer un sort de soin, mais une fois que le sort est lancé, ses effets n’en seront pas affectés. C’est un peu comme un sprinter qui se remet d’une entorse de la cheville – il mettra plus de temps à arriver à la ligne d’arrivée, et ce sera peut-être douloureux, mais il finira la course malgré tout.

Existe-t-il quelque chose qui ressemble à une « perception de la magie » (i.e. l’aptitude à détecter les énergies magique dans l’environnement et les autres lanceurs de sorts, qu’ils soient en train d’utiliser leurs pouvoirs ou non à ce moment) et qui pourrait être entraînée et perfectionnée par un praticien des arts magiques ?

Dans des circonstances favorables, oui, un entrainement adapté associé à une aptitude naturelle peuvent permettre à certaines personnes de détecter les concentrations de magie ambiante dans l’environnement et les gens qui les entourent. C’est également possible d’un point de vue « méca-magique » lorsque l’on voit le Professeur Gorr, dans l’Histoire Personnelle Asura, utiliser un instrument qui mesure le taux de magie ambiante dans les environs.

La magie entoure les habitants de la Tyrie comme l’air autour de nous. Nous n’en sommes conscients que lorsqu’il se manifeste sous la forme de vents violents ou de courants d’air. Occasionnellement, il est possible (en éventant) de bouger et accélérer l’air à notre convenance. Nos corps brûlent de l’oxygène et l’air produit notre souffle.

On pourrait le comparer au chi, au ki ou à la Force. Les Tyriens tirent la magie de leur environnement pour alimenter leurs sorts. Certains ont appris à la faire plus efficacement que d’autres. Et pourtant, l’air reste invisible à nos yeux la plupart du temps.

Nous savons que les lignes de force traversent la Tyrie comme des courants dans un océan de magie. Quelle est l’origine des ces courants, en sachant que l’on peut également utiliser la magie dans les Brumes ?

Il y a plusieurs suppositions dans votre question que je ne suis pas bien sûr de comprendre. Est-ce que vous être en train d’affirmer que ce sont les lignes de force qui rendent l’usage de la magie possible (ce n’est pas le cas) ? Et que les lignes de force ne s’étendent pas jusque dans les Brumes (les théories modernes les concernant disent le contraire) ?

Les études tyriennes concernant les lignes de force n’ont pas identifié l’origine de ces courants, mais on peut faire une analogie avec des rivières plutôt qu’avec des geysers – ce qui coule (eau ou magie) existe et se concentre dans ces canaux. Les lignes de forces ne produisent pas de magie (comme dans mon exemple, où la rivière ne créé pas d’eau mais le geyser en créé), et ne sont que le chemin que suit la magie alors qu’elle fluctue, s’accroît et coule partout dans le monde.



Qu’est-ce que l’ether est qu’est-ce qui le relie à la magie que nos personnages utilisent, aux lignes de force et à l’énergie draconique ?

En Tyrie, l’ « ether » se réfère à la substance métaphysique qui occupe l’espace entre la matière et l’énergie ; similaire au vide de l’espace entre les planètes ainsi qu’à celui qui sépare les protons des neutrons (si le vide en question possédait une présence magique). Ce n’est pas quelque chose que l’on peut définir et mesurer comme les lignes de force, qui représente le flux de l’énergie magique à travers toute la Tyrie.

Ainsi, l’ether est une partie de la magie que les mortels et les Dragons Ancestraux utilisent. C’est un composant de la structure magique/physique de l’univers, mais qui ne peut être étudié directement – un peu comme la matière noire : il y a quelque chose à cet endroit, une présence comprenant un caractère magique, et que l’on peut observer et vérifier d’après les effets qu’elle produit, mais jusqu’à présent, personne n’a pu la localiser, l’étudier ou la mesurer de manière reproductible. Ils ont seulement appris à l’exploiter. Si le fait d’exploiter une source d’énergie que l’on ne comprend pas entièrement vous semble dangereux, c’est parce que ça l’est.

Est-ce que la ressemblance entre les Obélisques Kraits et les Pierres de Sang a quelque chose à voir avec les dragons et le confinement de la magie ?

Non. Les Obélisques Kraits ont des propriétés magiques, mais elles disposent actuellement de plus de pouvoir en tant qu’icône spirituelles pour les Kraits (et le mécanisme par lequel un Krait Oratuss dispose d’un pouvoir politique) qu’en terme de puissance magique ; les Pierres de Sangs sont l’incarnation littérale du pouvoir que les différents écoles magiques de pensées utilisent.

La seule connexion connue entre les Pierres de Sang, les Obélisques Kraits et les dragons / le confinement de la magie est le fait que la Pierre de Sang originelle fût créée par les Prophètes pour contenir et sauvegarder une partie de la magie du monde afin que les dragons ne puissent pas tout épuiser.

Les Races de la Tyrie

Est-ce que vous pourriez donner plus de détails concernant la culture Largos et les Maisons Tethyos ?

Pas maintenant. Nous avons prévu d’explorer la culture et l’histoire de la société largos dans un futur arc narratif, mais en attendant, nous souhaitons conserver une part de secret sur la mystérieuse race sous-marine favorite des joueurs.

Que pouvez-vous nous dire concernant l’emplacement des territoires de la Légion des Cendres et de sa capitale ?

Malheureusement, très peu. Encore une fois, nous avons prévue d’explorer la citadelle de la Légion des Cendres dans un futur arc narratif, donc nous souhaitons conserver tout les détails potentiels pour le moment.

Quel est l’état actuel des négociations concernant la signature d’un traité de paix entre les charrs et les humains ?

Elles se font (très) lentement mais sûrement. La Citadelle Noire et le Promontoire Divin sont en train de forger une bonne relation de travail et les deux gouvernements sont acquis au processus de paix, mais chacun a une frange significative de sa population qui reste suspicieuse et même hostile à la notion de paix avec leurs ennemis traditionnels. Discuter des détails de ce traité reste un processus litigieux et très long.

Est-ce que vous pourriez nous donner une estimation de l’équivalence entre la monnaie tyrienne et celles de la vie réelle telles que l’euro ou le dollar américain ?

J’ai bien peur que les estimations que l’on pourrait vous fournir ne soient que des estimations hasardeuses. Les économies globales de la Tyrie et de la Terre sont remarquablement compliquées, composées de variables sans cesse modifiées, et qui partagent très peu d’éléments communs. La valeur de ces monnaies changent heure après heure et jours après jour, donc on peut difficilement trouver sur quoi se baser pour faire une comparaison directe. Je suppose que vous pourriez commencer avec la chose la moins chère en Tyrie (un œuf, qui coûte 1 cuivre) et comparer cela avec le prix d’1/12 d’une douzaine d’œufs dans votre supermarché local, mais même ainsi, il ne s’agit pas d’un taux de change définissable et stable.



Est-ce que vous pourriez expliquer plus en détail comment fonctionne la hiérarchie au sein des trois Ordres de Tyrie et du Pacte ? Quel est le rôle de ces rangs qui ne font pas partie de la chaîne de commandement (par exemple, Gardien des Secrets, Tacticien des Veilleur, etc.)? De quel degré d’autorité disposent-ils au sein de leurs organisations respectives ?

Il y a de nombreux rangs au sein de chaque Ordre ; voici une liste partielle ci-dessous, ainsi que les responsabilités associées à chaque rang.

Prieuré de Durmand

Novice - nouvelles recrues du Prieuré, n’ont pas été testées
Explorateur - membre standard du Prieuré ; aventuriers qui explorent et collectent des artefacts perdus, des savoirs, des cartes
Magistrat - rang le plus haut parmi les membres standards ; capitaine ou meneur d'un groupe ; un membre très respecté
Érudit - la version académique et plus orienté recherche de l’explorateur
Arcanistes - Protecteurs magiques du Prieuré

Veilleurs

Recrue - nouveau membre des Veilleurs
Croisé - membre standard des Veilleurs
Tacticien - ingénieurs, érudits et meneurs de petites compagnies
Maître de Guerre - responsable d'un(e) groupe/zone important(e)

Ordre des Soupirs

Initié - nouveau membre de l'Ordre des Soupirs
Agent - membre standard de l'Ordre des Soupirs
Créateur - la branche technique de l'Ordre des Soupirs
Porteur de lumière : partie aventureuse et ouvertement militaire de l'Ordre des Soupirs
Gardien - en charge d'un(e) groupe/zone important(e)

Qu’est-il advenu des langages raciaux (à la fois écrits et parlés) après la consolidation du Nouveau Krytien et l’usage d’un langage oral commun ?

Les langages raciaux et les dialectes existent toujours, mais la langue commune les a éclipsés dans l’utilisation de tous les jours.

Source (EN)
Source (ESP)

Cet article a été vu 2507 fois

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels