Aucune image   Guild Wars 2 Deluxe Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

L'âme des Sylvaris

Ecrit par Apophis, le 09-08-2011

La semaine des sylvaris se poursuit, et dans une nouvelle entrée du blog Arena Net (en anglais, et arrivée avec un peu de retard suite à quelques problèmes techniques), Angel McCoy, une des rédactrices de l'équipe de design de Guild Wars 2, nous parle de l'écriture du background des sylvaris.

En plus du résumé qui suit, une traduction est désormais disponible sur cette page.

Image


Nous apprenons que les premiers sylvaris, au nombre de douze, sont apparus il y a 25 ans, et que de nouveaux membres de cette espèce continuent régulièrement à émerger. Et je dis bien émerger, pas naître et grandir : ils sortent sous forme adulte de gousses poussant sur l'Arbre Clair, un arbre magique et intelligent dont les racines se trouvent en Tyrie et les branches dans le Rêve. C'est dans ce lieu mystique que les âmes des sylvaris sont collectées, avant que leurs corps ne grandissent dans les cosses, pour finir par en sortir adultes. Depuis le Rêve, ils ont eu des aspects de leur nouveau monde, et, lors de leurs premiers jours en son sein, ils sont pris en charge par des mentors qui les aident à s'acclimater. Heureusement pour eux, d'ailleurs, car leurs premières semaines ne sont que désorientation sans cela. Sont-ils naïfs ? à leur "naissance", oui, mais ils ne le restent pas longtemps. Ils apprennent vite et bien, que ce soit en prenant des coups sur le corps ou au coeur du fait d'une passion destructrice.  

Angel nous parle ensuite de l'évolution de l'apparence et du concept de cette race au cours du processus itératif cher à Arena Net : de créatures noueuses de bois, ils se sont transformés, au fil des itérations, en êtres de stature et d'aspect enfantin, avant qu'on ne réalise à quel point cela ne cadrait pas avec les batailles fortement présentes dans le jeu. De même, ils ont un temps été considérés comme télépathes, avant que les conséquences de ce fait sur les mécanismes de jeu et son histoire ne conduisent les designers à abandonner cette idée. Ils sont donc simplement devenus des empathes (des gens capables de ressentir les émotions des autres). Ce lien empathique a aussi une profonde incidence sur leurs rapports entre eux, ceci ajouté au fait que seul un sylvari peut vraiment en comprendre un autre. Ces liens peuvent être renforcés ou distendus par les expériences partagées, pour parfois ne finir que par le même genre de relation qu'ont, dans notre monde, deux cousins éloignés qui ne se voient que pour les fêtes.

Image


N'ayant pas de frères et sœurs au sens où les autres races l'entendent (puisqu'ils n'ont  ni père, ni mère), ils se choisissent eux-mêmes leur famille. Les honorables sylvaris peuvent être extrêmement loyaux une fois qu'un lien a été créé avec une autre personne. Leur façon singulière de venir au monde ne les empêche pas d'aimer, cependant, étant même avides de connaître toute forme de passion. Il faut aussi préciser qu'il y a parmi eux des mâles et des femelles, mais aucun enfant n'a jamais directement été conçu entre eux. Conséquence intéressante, les nettes différences entre hommes et femmes chez les humains par exemple n'ont aucune signification pour eux, et n'affectent ni leur culture, ni leurs relations amoureuses. N'ayant jamais été des enfants eux-mêmes, ces versions miniatures des adultes des autres races leur sont complètement étrangères, et, pour tout dire, le fait de passer par un stade de l'existence où ils auraient été aussi vulnérable les aurait terrifié !

Certains points-clés définissent parfaitement la personnalité d'un sylvari :
  • L'honneur : Angel les dit semblables aux chevaliers de la légende Arthurienne, c'est à dire vivant selon un code de conduite. Ils prennent leurs devoirs très au sérieux. Leur société règle ses problèmes via des duels, ou en s'en remettant à la sagesse des Anciens. Si les sylvaris maléfiques existent, tous partagent cependant une haine commune des horreurs d'Orr et de Zhaitan.


  • La curiosité : la plupart d'entre eux ont moins de 20 ans, et s'ils ont vu beaucoup de choses dans le Rêve, ils en n'ont en revanche expérimenté aucune. Et il y a une énorme différence entre contempler et ressentir. C'est ainsi qu'ils peuvent manifester de la surprise, de la joie, ou même de la crainte à la vue de ce que toute autre race de Tyrie considèrerait comme banal. N'allez cependant pas vous imaginer qu'ils sont tels des enfants voyant des choses miraculeuses partout. Ils apprennent vite, que les gens mentent, que la mort est douloureuse pour ceux qui restent et que le Mal existe. Mais ils n'en sont pas moins motivés pour parcourir le monde, redresser les torts et aider les autres.


  • L'empathie : étant issus d'un arbre, ils ont une connexion toute particulière avec les plantes, à tel point que cette relation est un peu magique et leur permet d'utiliser les végétaux et de les faire grandir pour en faire des murs, des armes ou des armures. Comme nous l'avons vu, ils peuvent ressentir les sentiments (pas les pensées cependant) des autres membres de leur race.


  • Le Rêve : ils existent dans le Rêve des Rêves avant leur réveil en Tyrie. L'Arbre Clair les nourrit et leur fournit la connaissance sur ce monde (lui-même la tire des sylvaris déjà éveillés, récoltant leurs expériences via quelque réseau mystique : plus l'expérience est forte, plus elle a de chances de toucher la conscience de l'Arbre Clair -ce dernier ne voit toutefois pas toutes les vies de tous les sylvaris, il n'est pas omniscient-). Attention, tous les sylvaris ne voient pas les mêmes visions, chacun s'éveille avec des fondations différentes en matière de connaissance du monde : des indices de la future profession de l'individu, des bribes d'évènements historiques qui impacteront ses choix et sa personnalité, ... En tout cas, cette connaissance, ajoutée au fait qu'ils émergent adultes de l'Arbre, leur permet de s'insérer rapidement dans le monde qui les entoure.
    Un petit pourcentage reçoit un appel à la Grand-Chasse et est appelé un Preux de Grand-Chasse, avec de grandes responsabilités mais aussi de grandes opportunités. La Grand-Chasse de chaque sylvari est unique, et il serait prêt à mourir pour en remplir les devoirs.


  • Philosophie : le Premier parmi les premiers nés trouva la Tablette de Ventari et ses Sept Dogmes, écrits par un centaure ayant vécu des siècles avant lui. Leur race les a adoptés tels ceux d'un prophète. Ils ont d'ailleurs de profondes discussions à propos de leur signification.

En conclusion, les sylvaris sont rapidement devenus aussi complexes que peuvent l'être les autres races, et ils possèdent leurs émotions, bizarreries et buts propres.

Image

46 commentaires

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels