Aucune image   Guild Wars 2 Deluxe Edition
Téléchargement

Fiche détaillée

Avant le crépuscule

Ecrit par Bayaba36, le 01-10-2013

Vous le savez, c'est aujourd'hui la première des mises à jour bimensuelles d'octobre qui va être déployée en jeu. Nous savions déjà qu'un nouveau chemin du donjon de la Tonnelle du Crépuscule fera partie des nouveautés, mais nous n'en savons que très peu sur son contenu. Afin de nous en donner un petit aperçu scénaristique, Arenanet a publié un récit dévoilant de nouveaux protagonistes, qui feront très certainement partie de l'intrigue liée à ce nouveau chemin. Vous trouverez le récit en question à la suite de cette news.

Aussi, pour plus de détails concernant la mise à jour d'aujourd'hui, vous pouvez retrouver à la suite le livestream des développeurs qui a eu lieu hier soir (en anglais).


Citation

L’adjointe Turma savait que le petit groupe ne préparait rien de bon. La Norn fit glisser son épée dans son fourreau pour s’assurer que rien ne l’entravait, la remit en place et avança.

Alors qu’elle approchait du groupe, une borgne – la seule femme – tourna la tête et marmonna : « Gaffe, une lionne ! »

Les autres suivirent son regard.

« Qui t’a laissée sortir de Hoelbrak, fillette ? » demanda un Norn aux cheveux sombres.

« Ouais, renchérit un autre Norn, un séduisant blond au regard glacial. Je les préfère un peu plus petites, mais je ferais une exception pour toi, ma belle. »

« Sacré morceau, effectivement, dit le Charr en secouant sa queue. Jolies peintures de guerre, officier. » Il se pourlécha les babines en l’observant de haut en bas, mais Turma savait que la lueur dans ses yeux n’avait rien de lubrique et révélait plutôt une froide intelligence tactique. Il jaugeait ses armes, se demandant s’il parviendrait à dégainer avant elle.

« Je suis adjointe, » déclara-t-elle en sortant son épée d’un mouvement fluide. Le pommeau alla s’écraser sur la gorge du Charr, qui s’effondra au sol dans un bruit de gargouillis.

Turma se retourna d’un coup pour assommer l’humaine borgne avec le plat de sa lame, envoya à terre le Norn aux cheveux sombres d’un mouvement du bras et finit sa manœuvre derrière le blond, le fil de l’épée pressé sur sa gorge.

« Alors, toujours prêt à faire une exception pour moi, mon beau ? »

Le blond leva les mains en signe de reddition, bientôt suivi par le reste du groupe.

« On a rien fait, » dit la femme.

« Ici, ce n’est pas ce que vous faites qui compte, mais ce que je vous laisse faire. Maintenant, videz vos poches. »

« Hein ? »

« T’as parfaitement entendu. Allez, crache. Et vous autres aussi. Le crime ne paie pas à l’Arche du Lion, mais les criminels, oui. Faites une belle pile. Je ne le répéterai pas. »

En maugréant, les crapules érigèrent un petit monticule de pièces aux pieds de Turma. Celle-ci se pencha et récupéra la récolte d’une main experte.

Alors qu’elle resserrait les cordons de sa bourse, elle s’adressa à eux une dernière fois : « La ville est grande. Trouvez-vous un autre quartier. Si je croise à nouveau l’un d’entre vous, je ne serai pas aussi clémente. Maintenant, fichez le camp. »

Turma les regarda s’éloigner, la chair et l’égo meurtris, alors qu’on entendait des bottes de la Garde du Lion s’approcher de la direction opposée.

« Hé, Turma ! Le capitaine Magnus veut te parler. »

Image


Elle avait reconnu l’un des larbins de Magnus, mais n’aurait pas pu remettre son nom. Elle acquiesça et se mit en route vers la caserne, son butin cliquetant à sa ceinture.

Dès qu’elle pénétra dans la pièce, Magnus s’écria : « Te voilà, parfait ! On a un tuyau sur les Étherlames et je veux que quelqu’un qui a une relation spéciale avec eux aille leur présenter mes respects. »

La mâchoire de Turma se serra à la mention du nom des pirates du ciel. « Avec plaisir, chef. »

« C’est la réponse que j’espérais ! Combien d’amis et de collègues t’as perdu lors de l’attaque de la Foire du Dragon, quand ils ont zappé Theo Ashford ? »

« Des amis, chef ? Sept. Des collègues ? Bien plus. »

« Alors t’es suffisamment motivée, répondit Magnus. Le Protecteur Idon nous a prévenus qu’ils s’étaient installés dans la Forêt de Caledon. Qu’ils en soient éjectés, capturés et que quoi qu’ils puissent être en en train de fabriquer soit détruit ! Il faut frapper dur, là où ça fait mal. »

« On est bien d’accord, chef. »

« Il va falloir improviser, par contre. Le site n’est pas terminé, mais leurs défenses sont déjà en place. Tu devras sortir un peu des sentiers battus. » Magnus eut un sourire mauvais. « Tu crois que tu peux y arriver ? Je sais à quel point tu aimes suivre les règles. »

Turma lui rendit son sourire. Un sourire encore plus mauvais. « Ça ira, chef. J’espère seulement qu’ils seront chez eux quand on frappera à leur porte. »

Image



Le contremaître Spur traversait le chantier naval des Étherlames dans la Forêt de Caledon. Tout pirate qui n’était pas complètement absorbé par sa tâche s’écartait bien vite du chemin de l’énorme Charr. En temps ordinaire, cela l’aurait grandement réjoui, mais pas aujourd’hui : il n’avait pas de temps pour ce genre de petites satisfactions.

Il trouva Slique et Sparkie devant la salle d’assemblage principale. Comme toujours, ils portaient tout deux une armure sophistiquée. Le Norn avait son dispositif de projection d’huile et l’Asura ses lance-flammes intégrés.

Image


« Et pourtant, ils s’enfuient pas, disait Slique. Ils voient ce qu’on peut faire et ils restent plantés là, comme si on allait leur donner un cours magistral. »

« C’est des plantes, répondit Sparkie. Elles sont pas réputés pour leur vivacité. »

« On a un problème, commença Spur. Du type Scarlet. »

« Qui ça, « on » ? demanda Sparkie. Slique et moi, on a pas ce genre de problème. Nous autres, cher ami hirsute, nous sommes fiables. »

« La fiabilité, c’est plus suffisant. On doit être exceptionnels. Scarlet veut une flotte d’aéronefs et une armée de pirates holographiques pour combattre aux côtés des versions en chair. »

« On sait, marmonna Slique. C’est pour ça qu’on est là, tous. »

« Même si je vois pas ce que fait la Cour des Cauchemars ici, ajouta Sparkie. Je comprendrai jamais comment elle a fait pour que ces laitues défraîchies lui laissent le champ libre. »

« Parle pas si fort, grogna Spur. Scarlet a un accord avec la Cour… Ils lui donnent l’espace pour son projet et elle les aide à… Je sais pas, à faire pleurer les niards dans leur sommeil… Enfin, à faire leurs trucs, quoi. »

« L’important, c’est qu’on a besoin de plus d’aéronefs dans le ciel. Si on triple pas la production, elle reviendra. Et elle se contentera pas de nous engueuler. Sa méthode de gestion des ressources humaines, c’est de jongler avec les morceaux de ceux qui remplissent pas leur quota. »

Slique haussa les épaules, peu intéressé. « Ben, joue du fouet et fais tournoyer tes haches. Nous, on fait notre boulot, c’est tes larbins qui suivent pas. »

« C’est vrai. Slique et moi, on est dans les temps. On a déjà dégagé la moitié du nouvel espace. Si notre dirigeante cyclothymique décide de froncer les sourcils, ça sera pas dans notre direction. »

Image


Les moustaches de Spur s’agitèrent. « Ben tiens. Vous couvrez vos fesses et laissez les autres se débrouiller tous seuls. Comme d’habitude. »

Sparkie émit un sifflement d’autant plus méprisant qu’il résonna dans son casque. « Toutes mes excuses, mais quelle partie de la définition de « pirate » t’échappe ? »

Slique opina. « Ouais. On a pas gagné ces armures en offrant des fleurs. »

Sparkie se redressa de toute sa hauteur et jeta un regard de défi à Spur : « Rien d’autre ? »

« Si, répondit Spur. Mes « larbins » ont besoin que le Sous-bois de la Fougère soit nettoyé avant le lever du soleil. Ils peuvent pas bosser s’ils ont pas d’espace et, ça, c’est votre taf. »

« Et on le fait de façon impeccable, continua Sparkie sans perdre une mesure. Et sans retard sur le planning. »

« Le planning vient d’être raccourci, dit Spur. Alors confirmez-moi que vous êtes au jus. »

« On te confirme. Maintenant, retourne activer tes larbins et laisse les unités d’élite continuer leur travail. »

Spur envisagea un instant de dévisser la tête de l’impertinente Asura, mais cela ne ferait que créer des retards supplémentaires. « On finira cette discussion plus tard, » dit-il en visualisant parfaitement les coups de hache qui lui permettraient de mettre les proverbiaux points sur les i. « Prévenez-moi quand le Sous-bois sera dégagé. »

Il fit volte-face et repartit d’un pas lourd. Scarlet l’avait chargé de la production et il comptait bien produire.

Et le prochain qui le ralentirait se retrouverait allégé de quelques membres avant même qu’il ait fini sa première phrase.

Source

1 commentaire

© 2008 ArenaNet, Inc. Tous droits réservés. NCsoft, le logo NC, ArenaNet, Guild Wars,
Guild Wars Factions, Factions et tous les logos et croquis associés à NCsoft et ArenaNet
sont des marques commerciales ou déposées de NCsoft Corporation.
Copyright © NCsoft Corporation. Toutes les autres marques commerciales ou déposées sont
la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Design: Flymag, Template: Cypher, Code: JB
© 2007-2009 - Univers Virtuels